Le quinoa

Article publié , mis à jour , dans Légumes à gousses, Plantes de grandes cultures.

Le quinoa, est une graine comestible produite par une Amarantacée (famille de l'épinard et de la betterave) au nom scientifique de Chenopodium quinoa. Cette graine est à tort considérée comme une céréale à cause de son aspect. Le nom de la plante provient de l'Espagnol quinua, qui lui-même provient du Quechua Kinwa.

La plante

Le quinoa est traditionnellement cultivé depuis plus de 5000 ans en Amérique australe. Le nom inca donné à cette plante signifiait « mère de toutes les graines. Le quinoa a pendant longtemps été l'aliment de base des populations de cette partie du monde. Il s'agit d'une dicotylédone mesurant entre 1 et 2 m de haut avec des feuilles pubescentes et lobées. La tige principale peut être verte, rouge ou violette. Les fleurs vertes sont le plus souvent hermaphrodites et autogames.

La graine de quinoa

La graine de quinoa possède, dans son état naturel, une écorce amère. Cette amertume provient du taux élevé de saponines que contient l'écorce. Les saponines sont des glycosides toxiques. Cependant le risque associé à la consommation de quinoa est minime à condition qu'il soit convenablement cuit et que l'on ne fasse pas une consommation abusive de ses feuilles. La graine de quinoa est semblable à celle du millet. Les conquistadors espagnols trouvèrent peu d'intérêts dans le quinoa en raison de son amertume.

C'est dans les années 70 que la consommation du quinoa se popularisa en occident en raison de la découverte de ses propriétés nutritives. Les analyses nutritionnelles effectuées sur la graine de quinoa indiquent qu'elle est une source complète de protéines. Le quinoa est très riche en fibres diététiques, magnésium, fer et phosphore. La richesse exceptionnelle de la graine en calcium en fait un allié idéal pour ceux qui digèrent difficilement le lactose. L'absence de gluten en fait un aliment très facile à digérer. L'année 2013 a été déclarée année du quinoa par le système des Nations Unies. Le quinoa s'est révélé un excellent substitut aux céréales, conseillées dans la prévention de l'ostéoporose.

La culture

Le quinoa est cultivé dans une grande variété de zones climatiques. Sa zone de culture part des zones côtières du Chili aux Andes près en Équateur, à près de 4.000 mètres d'altitude. Le quinoa se développe de façon optimale dans les zones tempérées dont les températures diurnes varient de -3 °C à 35 °C. Certaines variétés sont adaptées à des climats plus froids. Les gels légers sont sans dangers pour la plante à condition qu'ils n'interviennent pas durant la floraison. La pluviosité requise est très variable elle oscille entre 300 et 1.000 mm de pluie.

Le semis

Le lit de semis doit être drainé car les graines ne supportent pas les sols engorgés. Dans les Andes les graines sont répandues à la main sur le sol, puis elles sont recouvertes de terre. Dans l'hémisphère nord, il est conseillé de semer dès avril. Les températures élevées ne sont pas favorables à la germination des graines de quinoa. La réfrigération des semences pendant quelques jours est nécessaire dans ce cas.

La fertilisation du terrain

Les rendements sont meilleurs lorsque le sol comporte entre 70 et 80 kg/ha d'azote. Les expériences ont démontré que les apports de phosphores n'influençaient pas les rendements.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.