La tordeuse du pois

Article publié , mis à jour , dans Pois gourmands, Maladies du pois, Chenilles.

La tordeuse du pois est un papillon nuisible au pois, surtout aux protéagineux. Elle effectue généralement son vol au tout début de la floraison, ravage les plants de pois et provoque ainsi de grosses pertes de rendement.

Insecte lépidoptère de la famille des Tortricidae, la tordeuse du pois est un papillon marron gris, long d'1,5 cm. Il a de longues antennes et ses ailes antérieures sont de couleur brun olive. On y aperçoit des reflets jaune ocre avec des bords tachetés de blanc et de jaune. Les ailes postérieures de la tordeuse du pois sont grises et sont en forme de « toit » au repos. La larve produite par le papillon est une chenille de couleur blanc jaunâtre qui mesure entre 13 mm et 18 mm de long lorsque son développement est abouti. La tête et la plaque thoracique du papillon sont de couleur brun.

Comportement

Le papillon effectue son vol vers les cultures de pois dès le mois de mai jusqu'à fin juillet. Les femelles entrent en action en déposant leurs œufs sur les folioles, les stipules et les gousses du pois. Les chenilles ne tardent pas à apparaitre et pendant 24 heures, elles sont au stade « baladeur ». Cela signifie qu'elles ne font que tourner autour de leurs cibles. Après 1 jour, les chenilles décident de pénétrer dans les jeunes gousses et s'attèlent à consommer les grains pendant une période comprise entre 18 et 30 jours. Le sol est ensuite conquis par ces chenilles qui y hivernent sous forme de cocon.

Signes d'infestation

En général, on ne voit pas clairement de l'extérieur les signes de l'infestation de la tordeuse du pois. Il apparait toutefois des points d'entrée des chenilles qui entrainent souvent la croissance de champignons. Aussi, les gousses peuvent être remplies de déjections enfermées dans une fine toile. L'intensité des dégâts est en fonction de l'importance du vol et du stade des pois au moment où les tordeuses sont passées à l'attaque. Il faut savoir qu'une chenille peut dévorer près de 6 grains, d'où le constat de pertes considérables à la récolte.

Lutte

On peut engager une lutte chimique contre la tordeuse du pois. Mais celle-ci doit être précise afin de vite éliminer les chenilles avant qu'elles pénètrent dans les gousses. L'application doit donc se faire au moment où les chenilles sont au stade « baladeur ». Le traitement est renouvelable si les vols persistent. La lutte peut aussi se faire par piégeage sexuel à l'aide de phéromone en suivant les populations adultes au début de la floraison. Une rotation bien espacée peut permettre d'éviter ce nuisible dans les cultures de pois.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.