La pourriture grise ou botrytis du pois

Article publié , mis à jour , dans Pois gourmands, Pourriture grise, Maladies du pois.

C'est gĂ©nĂ©ralement Ă  partir de la floraison que survient la pourriture grise du pois. AppelĂ©e aussi botrytis, cette pathologie est visible dans une culture des pois tous les 4 ou 5 ans. La pourriture grise est Ă  prendre au sĂ©rieux car elle peut causer d'importantes pertes de rendement et mĂȘme la perte d'une rĂ©colte.

Agent responsable

Le botrytis se signale sur les pois aprÚs l'attaque du Botrytis cinerea. Il est présent dans le sol de culture du pois à l'état endémique. Son développement se fait au niveau des pétales fanés fixées à l'extrémité des gousses ou au niveau de ceux qui finissent par tomber sur les tiges et le feuillage.

SymptĂŽmes

Sous forme de taches, on aperçoit une pourriture grise sur les feuilles, les gousses et les tiges lorsque la maladie se déclare sur le pois. Il n'est pas rare de constater une coulure des fleurs et un avortement des gousses.

Facteurs de risque

Le botrytis du pois survient le plus souvent quand les températures sont élevées et en cas d'hygrométrie trÚs forte. Aussi, les symptÎmes sont visibles dans des cultures de pois denses et mal aérées. On remarque que dans des conditions humides, la propagation peut se faire rapidement d'une plante à toute la parcelle de culture.

Conséquences

Suite Ă  la coulure des fleurs et Ă  l'avortement des gousses, la plante perd en rendement du fait d'un dĂ©faut de remplissage des grains. Il y a mĂȘme souvent des risques de mort des pieds, ce qui engendre une perte de toute une culture.

Lutte contre la pourriture grise du pois

A partir de la floraison, il est possible de contrĂŽler la pourriture grise du pois par des fongicides. Il faut toutefois noter que les souches de la maladie peuvent montrer Ă  la longue des rĂ©sistances aux produits chimiques. L'application de bouillie bordelaise peut donner de trĂšs bons rĂ©sultats. Par ailleurs, la meilleure façon de lutter contre le botrytis du pois est de faire de la prĂ©vention par de bonnes pratiques culturales. Par exemple, il est bon de tailler les plantes afin d'Ă©viter l'enchevĂȘtrement des branches, d'espacer les rangs au potager et d'aĂ©rer convenablement les serres ainsi que les cultures sous chĂąssis.

Poser une question

Vous n'ĂȘtes pas connectĂ©. Vous pouvez quand mĂȘme poster une question, elle vous sera attribuĂ©e si vous dĂ©cidez de vous connecter ultĂ©rieurement.