L'orobanche crenata du pois

Article publié , mis à jour , dans Pois gourmands, Maladies du pois.

Il existe 4 espèces d'orobanche dont l'orobanche crenata qui fait partie des deux plus dangereuses. En effet, cette herbe parasite attaque les racines de nombreuses cultures, dont celle du pois, et créent d'importantes pertes de production. L'orobanche crenata est un gros problème particulièrement pour les jardiniers des régions méditerranéennes.

Cette plante parasite appartient à la famille des Orobanchaceae et est souvent appelée « orobanche chevelue ». On peut la reconnaitre par sa forme ovoïde pyramidale et apiculée et sa couleur brun noir. Elle produit des fruits dans lesquels on trouve des graines. Il s'agit en fait d'une capsule à une loge qui s'ouvre à partir de 2 valves. Au stade adulte, l'orobanche crenata peut faire entre 30 et 70 cm de hauteur. La plante est alors poilue, glanduleuse et non chlorophyllienne. Sa tige est robuste mais à peine renflée à la base. Sa couleur peut être jaunâtre ou bleuâtre. Les feuilles de la plante sont grandes et en forme d'écaille tandis que ses fleurs, blanches et rayées de violet, peuvent être étalées ou dressées-étalées. Celles-ci dégagent une odeur de girofle.

Cycle biologique et reproduction

La plante est annuelle et sa reproduction se fait par ses graines qui ont une profonde dormance. En plus des conditions favorables (notamment humidité du sol), il faut des éléments stimulateurs pour que la germination se fasse. Pour cela, l'orobanche crenata s'appuie sur la plante hôte et se sert des exsudats racinaires que celle-ci sécrète. Sa phase souterraine peut durer entre 30 et 100 jours pour un cycle biologique entier – de la germination à la production de grains – allant de 3 à 7 mois.

Influence négative

La plante parasite est quasiment invisible jusqu'à la formation des bourgeons. C'est vers mars-avril que sa tige sort du sol pour se fixer au pied du pois. Une hampe florale est ensuite formée et croit en quelques jours. De celle-ci sortent des grains qui sont libérées à maturité par déhiscence. Tous ces grains se répandent au pied de la tige et émettent un germe tubulaire appelé « procaulôme » dont la couleur est jaune orange. Ce germe opère un chimiotropisme et se dirige vers la racine de sa plante hôte. Une fois qu'il l'atteint, il s'attache à sa surface. Le germe procède ainsi juste après la germination car il meurt au bout de quelques jours. Le pied atteint a du mal à se développer et connait une mort subite.

Zones Ă  risque

Le principal centre de dissémination de l'orobanche crenata est le bassin méditerranéen. Il est aussi courant d'en rencontrer dans les régions arides et semi-arides.

Lutte

Il est conseillé de prendre des mesures préventives afin d'empêcher cette plante de pousser dans les cultures de pois. Lorsqu'on se trouve dans les zones à risque, il est préférable d'utiliser des semences de culture de pois qui s'opposent au développement de ses graines. Si la plante parasite a déjà poussé sur la parcelle de culture, une extirpation de l'infestation initiale s'impose. On peut pour cela appliquer des herbicides comme le glyphosate et l'imazethapyr.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.