AGRONEO

Rhubarbe

Article publié , mis à jour . Par .

Plante vigoureuse des régions tempérées, la rhubarbe appartient à la famille de Polygonacées et se reconnaît par ses grandes feuilles généralement pétiolées, triangulaires ou gaufrées. Elle provient du nord de l'Asie et était plus utilisée à l'origine comme plante médicinale et ornementale, notamment en Chine. C'est au cours du XVIIIe siècle que les hommes ont commencé à la cultiver et à la consommer en tant que plante potagère.

Variétés courantes

On trouve pas mal d'espèces de rhubarbe dont la plus répandue est sans aucun doute la rhubarbe à côtes vertes qui se reconnaît par ses très grandes feuilles glabres. Une variété très productive dite Framboise est également bien connue, avec ses pétioles tout rouges et une chair fine. Quant à la Queen Victoria, un genre de rhubarbe également de bonne production, ses pétioles sont gros et longs tandis que ses feuilles sont chiffonnées et ondulées sur les bords. Il y a des espèces de rhubarbe géante, avec des racines dont la taille tutoie les 2 mètres. C'est le cas de la rhubarbe du Sikkim, découverte en Inde et laissant voir de larges feuilles vertes et un pied de couleur paille. Certaines espèces, telles que le Bowle's Variety, sont plus utilisées pour des besoins ornementaux tandis que d'autres, comme la rhubarbe officinale sont plus considérées pour leur valeurs médicinales.

Culture

Elle est possible à partir de semis qui peuvent être réalisés soit avec les graines de la plante ou soit par la couronne de celle-ci. Toutefois, la rhubarbe pousse mieux avec des semis faits par sa couronne. Avec les graines, il suffit de faire la semence en les mettant dans la terre. Une distance d'1 m doit être respectée entre les différents plants. Quant à la semence avec la couronne, l'enfouissement doit se faire à environ 10 cm de profondeur. La distance à respecter ici doit être comprise entre 60 cm et 80 cm.

Conditions de culture

Pour cultiver de la rhubarbe, le sol doit être frais, riche en humus et profonds. Il est préférable d'éviter d'exposer la plante à des températures trop chaudes. La rhubarbe aime en effet les climats tempérés et pas trop secs. Pour une bonne production, un entretien s'impose et consiste principalement à biner et sarcler autour des plantes afin que la terre soit propre et meuble. Un arrosage régulier est aussi indispensable, notamment à une période où les pluies sont rares.

Maladies et nuisibles

En général, la rhubarbe ne craint pas trop les maladies à part quelques traces de rouille qu'on aperçoit souvent sur les feuilles et des signes de pourridié visibles à travers un dépérissement des plantes au printemps. Pour la rouille, il faut juste supprimer les parties atteintes. Quant au pourridié, il n'y a rien à faire d'autre que de ne plus replanter la plante dans le même lieu. Il n'est pas rare de voir des pucerons se répandre sur les feuilles de rhubarbe.

Récolte

Sur l'année, il est possible de faire jusqu'à 3 récoltes. La plus importante a toutefois lieu entre mai et juin. Il est préférable de récolter les pétioles lorsqu'ils sont encore jeunes. Cela évitera qu'ils soient trop filandreux. On a juste besoin de tirer les feuilles pour les arracher. Elles se détacheront facilement. La récolte peut être précipitée lorsque la culture a lieu en région montagneuse. Les plantes doivent pour cela être couvertes dès la fin de l'hiver par une cloche maraîchère ou un immense pot de terre cuite afin que les choses se passent bien.

Consommation

Dans la rhubarbe, on ne consomme que les pétioles, les feuilles étant toxiques. Pour cela la plante peut être prise toute crue ou cuite. La rhubarbe est très acide et peut laisser un goût pas toujours appréciable. Pour ne pas trop ressentir cette acidité, il est conseillé de l'accompagner de sel ou de sucre. En cuisine, la rhubarbe sert à plusieurs élaborations dont les sirops et les sorbets. On peut créer de véritables délices avec cette plante comme de la tarte à la rhubarbe et des muffins rhubarbe au chocolat blanc.

Conservation

Il est préférable de consommer rapidement la rhubarbe avant que les tiges ne se ramollissent. Toutefois, on peut le conserver pendant quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. La congélation est une technique utilisée aussi pour la conservation de la rhubarbe. Mais avant, la plante doit être coupée en tronçons avant d'être placée dans sacs de congélation.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.