AGRONEO

Physalis, lanterne japonaise ou chinoise

Article publié , mis à jour . Par et .

Le physalis est une plante vivace annuelle de la famille des Solanacées produisant des fruits qui sont des baies contenues dans un calice. On les utilise pour des besoins ornementaux, même si certaines espèces sont comestibles. Vous pouvez reconnaitre le physalis par ses feuilles dentées-sinuées et sa calice d'un orange vif entourant sa corolle. Au Québec, la plante est appelée « cerise de terre » tandis que les autres pays francophones en font référence en utilisant les termes « amour en cage » ou « groseille du Cap ».

On dénombre une centaines de variétés de physalis. En voici quelques unes :

  • Le Coqueret du Pérou ou Physalis Peruviana: ses feuilles sont grandes et velues. C'est l'une des plus belles variétés de physalis qui intègre aisément un massif ornemental. Sa calice est en forme de lanterne et abrite des fruits dont la maturité est tardive
  • Le Tomatillo du Mexique ou Physalis Ixocarpa : cette variété engendre une multitude de fruits relativement gros. Ceux-ci peuvent être violets ou verts et sont très utilisés au Mexique pour la préparation de la « salsa verde ».
  • Le Coqueret nain ou Physalis Pruinosa : ce genre est parfait en dessert avec des fruits qui se gardent bien dans leur calice
  • Le Physalis petites lanternes, Alkékenge : variété comestible au goût acidulé parfois cultivée pour l'ornementation des jardins.

Culture

Le physalis se cultive par la réalisation de semis, parfois en pépinière. La culture a généralement lieu de février à fin avril. Si vous voulez faire le semis, vous devez remplir un godet avec du terreau. Une petite terrine peut aussi être utilisée. Vous devez ensuite mouiller correctement et attendre que le semis soit ressuyé. Il est temps maintenant de tasser légèrement et d'y placer de fines graines. Recouvrez-les avec du terreau sec. Il ne vous reste plus qu'à attendre 3 semaines pour que la germination soit effective. Le temps peut être un peu plus long en cas de températures basses. Un repiquage peut être fait si les plantules sont assez développées.

Conditions de culture

La culture du physalis se fait idéalement à une période où il n'y a pas de risques de gelées. Pour obtenir des fruits de bonne qualité, un arrosage soutenu et uniforme doit être réalisé. Si le terrain choisi n'assure pas un drainage suffisant, il est préférable de le laisser tomber et d'en chercher un autre, situé sur des monticules ou sur une petite pente. Attention : dès que les fruits entrent à maturité, vous devez éviter les apports excessifs en eau. Sinon, cela favorisera une croissance végétative au détriment de la quantité de fruits. Les sols lourds conviennent à la culture du physalis. Il n'est pas nécessaire d'utiliser de l'engrais dans cette opération car cela ne fera que développer les feuilles.

Maladies et nuisibles

Même s'il lui est reconnu une bonne résistance aux maladies, le physalis présente quelques fois des signes de faibles attaques d'oïdium. Parfois, de la pourriture s'observe aussi au niveau des racines. Des insectes s'attaquent à la plante et les plus courants sont la pyrale du tronc, l'altise rayée du concombre, le doryphore de la pomme de terre et le scarabée. Les pucerons se répandent également sur les fruits de physalis après leur cueillette. Une aspersion de jus de tabac dilué peut permettre de repousser ces insectes.

Récolte

Généralement, les fruits du physalis tombent à terre lorsqu'ils sont mûrs. Vous pouvez tout de même décider de les cueillir avant leur maturité complète, les conserver et attendre que leur mûrissement se poursuive.

Utilisation

Au-delà de sa valeur ornementale, le physalis peut être consommé cru à travers des repas salés. Vous pouvez l'utiliser en condiment dans des charcuteries, de la salade composée, du riz ou du jambon cru de montagne. Cru, le physalis entre aussi dans les préparations sucrées comme les salades de fruits, le chocolat ou les tartes de fruits rouges. Il peut aussi être cuit mais légèrement afin de garder sa saveur. Le physalis peut ainsi être servi en garniture avec de la viande blanche.

Conservation

Si vous avez un bocal bien aéré, vous pouvez y placer vos physalis, séparés les uns des autres, pour environ 4 mois de conservation. Veillez aussi à ce que la pièce choisie soit fraîche et aérée. Les fruits peuvent aussi être séchés afin de mieux les conserver.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.