AGRONEO

Cerisier ou merisier, l'arbre des cerises

Article publié , mis à jour . Par .

Reconnaissable par sa petite forme sphérique ainsi que sa couleur rouge foncé et rarement jaune, la cerise est un fruit comestible issu du cerisier, arbre de la famille des Rosacées. Il est charnu, contient un noyau et est généralement sucré, même si certaines espèces ont un goût légèrement amer. A l'époque du néolithique, était déjà présent en Europe le cerisier sauvage ou merisier. La cerise est considérée comme le deuxième petit fruit rouge le plus célèbre après la fraise.

La cerise est un fruit rouge produit par le merisier, également appelé cerisier des oiseaux. Riche en vitamines B, C et A, ce fruit fournit à l'organisme 68 kcals pour 100 g. Lorsqu'elle n'est pas consommée crue, la cerise peut servir à la préparation de nombreuses recettes. La cerise est un fruit fragile, d'où l'intérêt de recourir à des techniques éprouvées pour la conserver durablement et sans risque. Parmi diverses méthodes de conservation, la congélation semble plus intéressante, dans la mesure où elle permet tant de conserver que de préserver l'aspect naturel et la couleur des cerises.

La cerise comporte plus de six cent variétés. Les plus connues d'entre elles sont la Burlat, la Van, la Summit et la Hedelfingen.

Variétés

Les variétés de cerises sont très nombreuses. Pour mieux les cerner, on peut faire une division en 3 groupes. On trouve ainsi les cerises acides, les cerises douces et les cerises vraies.

Les cerises acides

Elles sont molles et tendres, et sont généralement utilisées par les industries de transformation pour la préparation de produits alimentaires comme les confitures et les jus. En voici quelques exemples:

  • Les griottes
  • Les amarelles
  • Les cerises de Montmorency

Les cerises douces

Elles s'apprécient mieux en étant consommées crues et fraîches. Ces cerises sont particulièrement sucrées et juteuses. On peut citer:

  • Les bigarreaux
  • Les guignes
  • Les Bing

Les cerises dites « vraies »

Dans ce groupe, on trouve des espèces de cerises considérées comme le croisement des cerises douces et des cerises acides, notamment l'espèce des griottes. En voici quelques exemples :

  • La belle magnifique
  • L'allegria
  • L'anglaise hâtive

Culture du cerisier

Cultiver des cerisiers est possible dans toutes les régions, même s'il faut privilégier celles bénéficiant d'un bel ensoleillement. Une terre en calcaire est particulièrement favorable à la croissance du cerisier. Pour une plantation qui contiendra plusieurs cerisiers, il est nécessaire de faire un bon espacement. La taille de la tige doit donc être prise en compte. Un espace d'au moins 10 m est recommandé pour les haute-tiges alors qu'on peut se limiter à 8 m pour les demi- tiges. On constate l'évolution du cerisier chaque année par la hausse d'1 m sur sa taille. Et chaque 2 ans, il faut procéder à l'élagage de l'arbre qui consiste à enlever les branches et celles à l'accroissement disproportionné.

Conditions de croissance des cerisiers

A l'instar des arbres fruitiers produisant des fruits à noyaux, il faut éviter de trop tailler le cerisier. Une telle action peut engendrer un écoulement de gomme susceptible d'affaiblir l'arbre. Au cas où des plaies de coupe ont été malencontreusement provoquée, du mastic cicatrisant peut être appliqué sur ces blessures. Pour une meilleure production des cerises, il est possible de planter des fraisiers au pied des cerisiers.

Maladie et ravageurs

Un agent pathogène peut s'en prendre au cerisier et engendrer un écoulement résineux, soit une maladie appelée gommose. Outre cette situation, la bonne croissance de l'arbre peut être freinée par plusieurs ravageurs dont la mouche des cerises, qui vient pondre des œufs dans la cerise au moment de sa maturité, et le puceron. Du purin d'ortie dilué à 50% et un saupoudrage de talc à la volée permet d'éloigner ces éléments nuisibles.

Récolte

Dès que de belles fleurs blanches se présentent sur le cerisier, on peut se dire que le temps de récolte est proche. Il faut juste être patient et attendre 40 jours plus tard pour la cueillette des fruits. Mais avant d'en arriver là, environ 3 ans seront passés. Et la production sera plus abondante lorsque le cerisier sera âgé de 7 ou 8 ans.

Consommation

De l'eau de vie, du sirop, de la tisane, de la confiture et des créations pâtissières sont autant de produits alimentaires pouvant être élaborés à partir de la cerise. La consommation du fruit peut se faire crue. Dans ce cas, il faut privilégier les espèces bien charnues, brillantes et possédant un pédoncule tout vert. Une multitude de boissons est élaborée avec la cerise par des techniques de macération ou de distillation. C'est le cas du kirsch alsacien ou du ginjinha portugais.

Conservation

Il existe plusieurs méthodes de conservation des cerises. Et l'une des meilleures est la congélation. Cette technique permet de préserver la couleur et l'aspect naturel du fruit. Il est possible de dénoyauter la cerise ou la laisser en l'état avant la congélation. Une température de -18°C est indispensable pour que cette conservation se déroule bien.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.