Le teff

Article publié , mis à jour , dans Céréales, Poacées.

Le teff est une céréale, très minuscule et considérée comme la plus petite graine au monde. Plante de la famille des Poacées, le teff est originaire des hauts-plateaux d'Éthiopie et d'Érythrée et pousse encore à l'état sauvage dans ces pays. D'une longueur allant de 14 à 65 cm, l'inflorescence est une panicule à longues branches tombantes pouvant contenir jusqu'à 3 000 graines. Ces dernières peuvent être de couleur blanche ou rougeâtre en fonction des variétés. En Éthiopie, le teff constitue la principale denrée alimentaire des zones montagneuses. Il se consomme généralement comme une crêpe appelée injera.

Espèces

Les espèces de teff sont très nombreuses. On en compterait même 2000 environ. Et parmi les plus cultivées, figurent le teff brun acajou qui est très riche en saveur, le teff ivoire et le teff rouge, plus rare que les deux autres.

Culture

On cultive le teff par des semis qui se font à la volée. Les semences doivent ensuite être légèrement recouvertes par de la terre en utilisant des rameaux à tenir en main. Il est nécessaire de creuser sur un terrain vallonné des tranchées superficielles afin de permettre le drainage des eaux d'écoulement. Ceci pour éviter que l'eau n'emporte les semences. Pour la culture du teff, il n'est pas rare de voir dans certaines régions d'Éthiopie la pratique de cultures intercalaires, notamment avec le maïs. Il faut entre 6 à 180 jours pour que la croissance de cette céréale s'effectue. Même s'il est possible de cultiver le teff à des altitudes comprises entre 30 et 2 800 m au-dessus du niveau de la mer, on obtient de meilleurs rendements entre 1 700 et 2 200 m d'altitude.

Conditions de culture

Pour une bonne culture du teff, il faut que la température moyenne pendant la période de croissance soit comprise entre 10°C et 27°C. Les températures basses sont nécessaires seulement pendant la pollinisation. Toujours-est-il qu'il faut absolument éviter les températures en dessous de 4°C pour la culture du teff. De la pluie est indispensable pour la production de cette céréale et la pluviosité optimale doit être entre 450 mm et 550 mm. Certaines espèces de teff préfèrent les sols profonds, drainés et formés d'argile rouge, très répandus au niveau supérieur des zones montagneuses d'Éthiopie. D'autres espèces aiment plutôt les sols formés d'argile noire craquelée, et saturés d'eau pendant les périodes de pluies. Il est mieux d'utiliser les sols lourds dans la culture du teff à la fin de la saison des pluies.

RĂ©colte

A l'aide d'une faucille, les plantes sont coupées lorsqu'elles sont entièrement sèches. Cet outil permet d'éviter un égrenage spontané du teff. Il est ensuite bon de disposer les plantes en petites meules et procéder à un battage et un vannage. Ces deux opérations peuvent se faire sur place dans les champs ou à proximité des habitations. Pour le battage, on dispose généralement les panicules sur un terrain bien compacté avant de les piétiner ou de les battre. Et pour le vannage, des calebasses ou des paniers plats sont utilisés. On obtient entre 300 et 3 000 kg de grains par hectare avec le teff. De la paille est aussi obtenue et peut faire plus de 3 tonnes sur 1 hectare cultivé.

Consommation et autres utilisations

 Injera, crĂŞpe de teff Injera, crĂŞpe de teff
La population éthiopienne consomme le teff en préparant de l'Injera, une crêpe de 40 cm à 70 cm de diamètre préparée à partir de la fermentation de la farine de la céréale. Avec les pailles de teff, on fabrique des briques, des lits ou des fourneaux après les avoir mélangées à de l'argile. Hormis cette utilisation locale de la céréale, on s'en sert ailleurs pour la confection de produits de pâtisserie et de boulangerie. Dans certaines recettes, les graines sont ajoutées aux sandwichs et à des salades. Le teff permet en outre d'épaissir les sauces, les soupes et les ragoûts.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.