Sorgho, Sorghum bicolor

Article publié , mis à jour , dans Céréales, Poacées, Plantes de grandes cultures.

Gramin√©e tropicale, parfois appel√©e gros mil en Afrique ou millet en Inde, le sorgho ¬†a pour nom scientifique Sorghum bicolor. Cette plante herbac√©e √† inflorescence en panicule et √† tige cylindrique est originaire de l'Afrique sub-saharienne. Elle est tr√®s souvent cultiv√©e pour sa paille et pour ses grains (rouges ou jaunes)¬†caract√©ris√©s par une teneur importante en fer, en calcium et en phosphore. C'est ailleurs la cinqui√®me c√©r√©ale la plus cultiv√©e dans le monde apr√®s le ma√Įs, le riz, le bl√© et l'orge. Comprenant plusieurs esp√®ces, le sorgho est une plante facile √† cultiver et¬†√† r√©colter.

Variétés

Les différentes espèces de sorgho peuvent être classées en cinq grandes catégories qui se distinguent par leur hampe florale et leurs épillets :

  • Le sorgho grain est une plante annuelle caract√©ris√©e par une petite taille et un profond appareil racinaire qui lui permet de r√©sister √† la s√©cheresse.
  • Le sorgho fourrager est une plante vivace qui se distingue par une grande taille, de petits grains et une tige juteuse plus ou moins sucr√©e.
  • Le sorgho √† sirop ou √† sucre a une forte teneur en sucre et une grosse tige. Il peut atteindre 5 m√®tres de haut.
  • Le sorgho herbac√© ou herbe du Soudan a une taille qui peut exc√©der 3 m√®tres, des grains de petite dimension, une tige √©lanc√©e et des feuilles √©troites plus ou moins allong√©es.
  • Le sorgho √† balai est par√© d'un long p√©dicelle √† l'extr√©mit√© et de plusieurs panicules allong√©es (40 √† 70 cm de long).

Culture

Pour garantir une levée rapide et régulière du sorgho, le sol doit être de type argilo-sableux ou limoneux-argileux. Le succès de la culture exige ainsi le choix d'un terrain humifère, d'une parcelle riche en azote et en potasse.

Préparation du sol et semis

Des am√©nagements au niveau du sol sont n√©cessaires avant de proc√©der √† la mise en terre du sorgho. Pour les sols compacts, un labourage de 20 √† 30 centim√®tres  de profondeur, est indispensable pour am√©liorer le lit de la semence. Lorsque le terrain est ass√©ch√©, une pulv√©risation s'impose dans le but d'humecter la parcelle.

La réussite de la culture du sorgho exige un mode de semis qui peut être en poquets, en lignes ou à la volée. Contrairement au deux premiers, le mode de semis à la volée est de moins en moins pratiqué, voire abandonné. Pour les autres modes, un espacement doit être respecté. L'écartement interligne est de 80 cm, en déposant par ailleurs 4 à 6 grains en respectant un espacement de 25 à 30 cm. L'écartement recommandé est de 50 cm pour les semis en poquets au sein desquels il convient de déposer 4 à 10 grains. Pour empêcher plus tard l'inclinaison des plants vers le sol, le sorgho est semé à une profondeur de 3 cm. Deux à trois semaines après les semis, il faut démarier à 3 plants par poquets et repiquer les pieds provenant du démariage dans les poquets vides. Le démariage et le repiquage accroissent la densité des plants.

Entretien

Le sorgho a besoin d'un entretien important, surtout avant la levée des jeunes pousses.

Désherbage

Les mauvaises herbes √©touffent les jeunes pousses qui ne supportent la concurrence des autres plantes. L'√©limination de la flore adventice est alors imp√©rative 2 √† 3 semaines apr√®s le semis et 20 √† 30 jours apr√®s ce premier d√©sherbage manuel. Ce proc√©d√© manuel doit √™tre associ√© √† un d√©sherbage chimique pour mieux contr√īler les plantes nuisibles. Il faut alors privil√©gier ce traitement chimique apr√®s les semis et plus tard avant la lev√©e des plants.

Fertilisation adaptée

Le syst√®me racinaire du sorgho √©tant capable d'exploiter l'azote et les √©l√©ments min√©raux du sol, une fertilisation excessive peut avoir des cons√©quences f√Ęcheuses, √† savoir une forte croissance avec des sorghos trop hauts et des plants expos√©s √† la verse. Pour ce faire, il faut adapter l'apport en engrais ou l'apport en azote, √† la surface culturale. Cette fertilisation peut √™tre min√©rale (apport d'azote, compl√©ment potassique ou phosphorique) ou organique (fumier de ferme).

Défense

La culture du sorgho est souvent soumise √† la pression des parasites contre lesquels il faut utiliser des insecticides de sol. La protection des plantes exige l'√©limination des herbes parasites, notamment le striga qui r√©duit les rendements sous les tropiques. Il faut donc arracher cette mauvaise herbe avant sa floraison et la br√Ľler. Une autre mesure de protection consiste √† d√©truire le sorgho sauvage qui est une plante h√īte pour les ravageurs.

Les ravageurs les plus connus sont :

  • Les noctuelles qui d√©truisent les jeunes pousses et rongent les feuilles;
  • L' heteronychus qui attaque le collet des plants;
  • Les pucerons qui d√©truisent les feuilles et sucent le suc de la plante;
  • La cecidomyie, une mouche s'attaquant les fleurs;

Aussi, un traitement constitué d'une mélange d'insecticide et de fongicide peut être utilisé pour lutter contre les diverses maladies (la rouille, la bactériose, la cercosporiose….)

Récolte

La r√©colte d√©bute lorsque la plante atteint le stade de maturit√© physiologique caract√©ris√© par des grains compl√®tement murs. Cette op√©ration consiste √† faire coucher les tiges et √† couper les panicules √† l'aide d'un couteau.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.