AGRONEO

Fusariose du maïs (Fusarium)

Article publié , mis à jour . Par et .

Une culture de maïs peut être affectée par la fusariose qui se manifeste à deux niveaux : sur le grain et sur l'épi. La fusariose du grain infecte les grains éparpillés autour de la rafle au sein des grains sains ou endommagés par les oiseaux. La fusariose de l'épi qui se signale uniquement au niveau de l'épi, en allant de son extrémité à sa base. Ces deux formes de fusariose sont engendrées par deux différents champignons.

Agents responsables et transmission

Concernant la fusariose de l'épi et du grain de maïs, elle est engendrée par des champignons du genre Fusarium dont le plus répandu est le Fusarium verticilloides qui arrive à survivre dans les débris de maïs. Ce parasite est particulièrement dangereux car il produit une toxine, la fumonisine, qui est reconnue comme cancérogène pour les hommes. Quant à la fusariose de l'épi, sa survenue est due au champignon Gibberella zeae qui provient de la phase reproductrice sexuée d'un autre champignon, le Fusarium graminearium. Ces parasites ont aussi pour habitude de s'attaquer aux petites céréales come le blé. Dans les deux cas de fusariose, les agents responsables se développent le plus souvent quand le temps est doux et pluvieux.

Symptômes

Les plants de maïs atteints par la fusariose de l'épi et du grain présentent une moisissure rouge ou rose foncée au niveau des épis et des grains, et on aperçoit un rayonnement ou des stries spécifiquement sur les grains. On voit également à ces endroits un feutre blanc, qui apparait également sur la fusariose qui affecte uniquement l'épi. Pour cette forme de la maladie, l'extrémité de l'épi est atteinte d'une moisissure dont la couleur part aussi du rouge au rose.

Conséquences

On utilise régulièrement le maïs pour la nourriture des porcs et plusieurs autres animaux d'élevage. Pourtant lors d'une infection de la fusariose de l'épi, deux dangereux mycotoxines sont libérées, à savoir le déoxynivalénol et la zéaralénone qui peuvent nuire à ces animaux. A la récolte, le poids des grains de maïs diminue du fait des cas de fusariose. Et selon plusieurs phytopathologistes, les années où l'incidence de la fusariose de l'épi est élevée dans le blé, il faut craindre pour d'importants dégâts dans le maïs.

Lutte contre les fusarioses du maïs

Étant donné le rôle important du climat dans la survenue des différents cas de fusariose, il importe d'en tenir compte dans cette lutte. Pour éviter les fortes humidités par exemple, il ne faut pas irriguer les plants durant 8 jours, après la sortie des étamines. On peut aussi choisir des variétés peu sensibles aux différents types de fusarioses. Il est conseillé de faire un broyage fin ou un enfouissement des résidus de maïs pour stopper la propagation des parasites. Le recours à la rotation des cultures et toutes les mesures prophylactiques connues peuvent permettre de lutter efficacement contre les fusarioses du maïs.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.

Questions