Le Ma√Įs, Zea mays

Article publié , mis à jour , dans Céréales, Poacées, Plantes de grandes cultures.

Le ma√Įs, Zea mays, est une c√©r√©ale domestiqu√©e par les peuples indig√®nes d'Am√©rique centrale depuis l'√©poque pr√©historique. Le ma√Įs appartient √† la famille des poac√©es, anciennement d√©nomm√©e gramin√©es, et √† la sous-famille des Panicoideae. Ses larges grains sont fix√©s sur un √©pis port√© √† l'aisselle des feuilles m√©dianes. Ces √©pis sont eux-m√™mes enferm√©s dans des feuilles modifi√©es appel√©es spathes. Le grain est d'une couleur tr√®s variable. Il peut √™tre jaune ( couleur la plus r√©pandue), orang√©, violet, rose, bleu, marron, vert ou rouge. Le Ma√Įs est, en tonnage, la c√©r√©ale la plus produite au monde.

Origine botanique du ma√Įs

Cette origine a √©t√© pendant des si√®cles, l'objet de d√©bats tr√®s anim√©s. En effet, le ma√Įs n'existe pas √† l'√©tat sauvage et il lui est pratiquement impossible de se propager sans assistance humaine. Le botaniste Mangelsdorf soutenait que le ma√Įs sauvage existait avant l'apparition de l'homme sur terre, et que ce dernier est responsable de la disparition de cette esp√®ce. Beadle soutient au contraire que l'anc√™tre sauvage du ma√Įs n'est nul autre que la t√©osinte ; une plante qui ne lui ressemble nullement. Cependant les derniers progr√®s de la biologie mol√©culaire et de la g√©n√©tique semblent accr√©diter la th√®se de Beadle. Ces √©tudes ont montr√© que les deux plantes √©taient g√©n√©tiquement tr√®s proches, en d√©pit de leurs grandes diff√©rences morphologiques.

Variétés

Une grande diversit√© de vari√©t√©s de ma√Įs est cultiv√©e √† travers le monde pour divers usages. C'est ainsi qu'on distingue :

  • Le ma√Įs doux (Zea mays saccharata)
  • Le ma√Įs blanc dont la teneur des grains en xanthophylles et en carot√®nes est extr√™mement faible
  • Le ma√Įs corn√© (Zea mays indurata) qui est utilis√© pour la confection de corn Flakes
  • Le ma√Įs perl√© (Zea mays everta), tr√®s pratique pour la confection de popcorn
  • Le ma√Įs cireux (Zea mays ceratina), largement utilis√© comme √©paississant en raison de sa teneur √©lev√©e en amylopectines.

La recherche a mis au point des vari√©t√©s riches en des substances sp√©cifiques. On a ainsi des vari√©t√©s de ma√Įs riches en huiles, des vari√©t√©s riches en lysine etc. Des vari√©t√©s OGM telles que le ma√Įs BT ont √©t√© mises au point en vue de permettre √† la plante de combattre ses ravageurs.

Utilisations et consommation du ma√Įs

On distingue trois utilisations principales à savoir l'alimentation humaine, l'alimentation animale et l'utilisation industrielle.

Alimentation humaine

Le ma√Įs est consomm√© sous une multitude de formes par l'homme. Les √©pis frais sont bouillis ou grill√©s et directement consomm√©s. Les grains secs √©clat√©s servent √† confectionner le popcorn. La farine sert √† fabriquer des galettes, de la bouillie ou du couscous. Les tortillas mexicains sont des galettes confectionn√©es avec de la farine de mais. Les corn flakes sont des semoules de ma√Įs qui se d√©gustent d√©lay√©es dans du lait. Les grains de ma√Įs doux bouillis entrent dans la pr√©paration de salades en occident. Le ma√Įs constitue l'aliment de base dans de nombreuses r√©gions du tiers monde. On extrait des germes de ma√Įs une huile tr√®s appr√©ci√©e pour ses propri√©t√©s nutritives. Cette huile est en effet tr√®s riche en acides gras polyinsatur√©s.

Alimentation animale

Elle absorbe les deux tiers de la production de ma√Įs. Le ma√Įs est cultiv√© dans les r√©gions occidentales comme fourrage. La plante enti√®re peut √™tre consomm√©e fra√ģche, s√®che ou ensil√©e. Les grains entrent dans la composition d'aliments pour bovins, porcins, volailles etc. Elle augmente la production de lait chez les vaches laiti√®res. Le ma√Įs est tr√®s utilis√© dans la production de foie gras. C'est l'aliment id√©al pour gaver les oies et les canards.

Usages industriels

Les industries agroalimentaires l'utilisent largement pour la confection de biscuits et de p√Ętisseries. Le ma√Įs est √©galement utilis√© dans les brasseries et les distilleries pour la confection de boissons alcoolis√©es. Le ma√Įs sert √† fabriquer des colles, du carton, du papier, des d√©tergents et des peintures. On l'utilise aussi pour l'√©laboration d'√©dulcorants et de plastiques biod√©gradables. L'√©thanol issu de la distillation de l'amidon de ma√Įs entre dans la composition des biocarburants.

Culture

Le ma√Įs est cultiv√© dans une diversit√© de zones climatiques √† travers le monde. Sa culture intensive n√©cessite d'importants investissements. Dans les pays temp√©r√©s, il se cultive durant l'√©t√©.

Fertilisation

La m√©thode utilis√©e pour la fertilisation du ma√Įs est la fertilisation raisonn√©e. Cette technique consiste √† apporter les √©l√©ments nutritifs au bon moment et en quantit√©s suffisantes. Les quantit√©s √† apporter sont en relation directe avec le rendement attendu. Elle tient compte des exportations. Ainsi pour un rendement de 3 tonnes/Ha, il faut apporter 300 Kg/Ha de NPK 10-18-18 au semis et environ 100 kg d'ur√©e √† la montaison.

Semis du ma√Įs

Le labour avant semis permet une augmentation de rendement de l'ordre de 20%. Il est cependant possible de se passer de labour tout en conservant un niveau de rendement √©lev√©. C'est la m√©thode du semis direct sous une couverture v√©g√©tale. Elle consiste √† maintenir une couverture v√©g√©tale permanente sur le sol. Avant le semis, une pulv√©risation d'herbicide permet de contr√īler la v√©g√©tation. Le ma√Įs est alors sem√© en poquets sous cette couverture. Les grains sont sem√©s √† une profondeur de 3 √† 5 cm. Un traitement pr√©alable des grains avec un m√©lange insecticide-fongicide est vivement recommand√©. La densit√© de semis de semis est de l'ordre de 50.000 plants/ha. Il faudra pr√©voir environ 20 kg de grains pour ensemencer un hectare.

Lutte contre les ravageurs du ma√Įs

Pour lutter contre la fonte de semis d'origine bact√©rienne, la d√©sinfection des graines est recommand√©e. Pour la lutte contre la fusariose de la tige, la rouille, l'anthracnose et l'helminthosporiose, caus√©s respectivement par Fusarium spp, Puccinia maydis, Colletotrichum graminicola et Helminthosporium turcicum, il est conseill√© d'utiliser des vari√©t√©s r√©sistantes. La lutte chimique contre les insectes ravageurs ne doit √™tre envisag√©e qu'en dernier recours car elle n'est, la plupart du temps, pas √©conomiquement rentable.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.