La rouille jaune du blé

Article publié , mis à jour , dans Maladies du blé, Rouille, Blé tendre.

La rouille jaune du blé est une pathologie foliaire affectant la plupart du temps le blé tendre, mais aussi le blé dur et le triticale. Une épidémie de rouille jaune commence généralement en automne pour une apparition lente des symptômes durant l'hiver. Et c'est au début du printemps que les signes de la maladie sont plus clairs. En comparaison aux autres rouilles, celle-ci est plus précoce.

Agent pathogène

La rouille jaune du blé est causée par un champignon du genre Puccinia. Il s'agit de Puccinia striiformis, un parasite évoluant vers des races qui attaquent seulement le blé et pas une autre espèce végétale. Ce champignon passe l'hiver sous forme d'urédospores sur les cultures à semis automnal précoce, les repousses de céréales ainsi que sur le mycélium en dormance. Le champignon poursuit son développement au printemps, profitant de la fraicheur et de l'humidité du climat. Il initie ainsi les contaminations secondaires en produisant de nouvelles urédospores.

SymptĂ´mes

On observe les symptômes de la maladie sur les feuilles, les épis et les gaines du blé. Les plants affectés présentent des pustules allongées qui ont une couleur jaune orangé. Ces pustules en forme de stries sont organisées de façon linéaire au sein des nervures de la face supérieure des feuilles. Leur disposition donne un aspect strié aux feuilles. Plus tard, ces stries se rejoignent pour occuper la largeur complète du limbe. Les feuilles se fendillent et s'enroulent lorsque le climat est chaud et sec.

Conditions favorables

La maladie apparait fréquemment sous des températures situées entre 10 et 15°C, avec un niveau d'humidité approchant les 100%. En effet, ces conditions sont très favorables à la germination des spores.

Lutte

Il existe des variétés de blé très résistantes à la rouille jaune du blé. Elles peuvent ainsi être choisies pour éviter cette maladie. Les plus grosses pertes occasionnées par la rouille jaune du blé sont dues aux attaques précoces de l'agent pathogène. Il importe donc de bien connaitre les symptômes de la maladie et d'être très vigilent en début de culture afin de pouvoir réagir à temps. Les bonnes pratiques culturales peuvent permettre d'éviter la pathologie. La rouille jaune du blé peut être combattue par des produits chimiques. Pour cela, l'utilisation des produits à base de triazoles se montrent très efficaces en association avec de la strobilurine.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.