AGRONEO

Piétin échaudage du blé

Article publié , mis à jour . Par et .

Le piétin échaudage est une maladie affectant les cultures de blé et entrainant des pertes de rendement de 50%. Il s'agit d'une affection assez complexe causée par un champignon du sol dont le pouvoir de dissémination est limité, même si le travail du sol tend à le propager. Ce parasite contamine principalement les racines et les bases des tiges. Il se signale par ailleurs dans les cultures d'orge et de triticale. Dans les cas graves, le piétin échaudage peut provoquer une perte totale de récolte.

Symptômes du piétin échaudage

A la sortie de l'hiver, le piétin échaudage attaque en faisant apparaitre sur les racines des nécroses noires de plusieurs centimètres. Il se produit aussi un jaunissement des feuilles au niveau de la pointe. La croissance de la plante entière est faible et le tallage est mauvais. A l'épiaison, toute la racine est couverte par les nécroses noires tandis que le bas de la tige affiche une couleur noir en forme de manchon d'1 à 3 cm. Ce signe peut remonter jusqu'au-dessus du plateau de tallage. Toute la plante, y compris les talles, souffre d'un échaudage complet dominé par une couleur blanche.

Conditions favorables au piétin échaudage

Les rotations favorisant un retour fréquent de céréales sont propices au piétin échaudage. A ce sujet, les alternances blés sur blé sont particulièrement à éviter. On note aussi que les hivers doux et humides et les printemps pluvieux sont favorables à la croissance de l'agent pathogène. En outre, les symptômes et les dégâts sont accentués lorsqu'une période de sécheresse apparait au moment du remplissage des grains. En cas de semis précoces, il se produit des attaques précoces du système racinaire. Il est aussi bon de savoir que les sols sableux, légers et aérés sont les plus sensibles au piétin échaudage. Les producteurs de blé ne doivent pas perdre de vue que les apports importants d'amendements calcaires permettent l'installation du champignon en détruisant la flore qui s'oppose à lui.

Lutte contre le piétin échaudage

On peut faire une lutte agronomique contre le piétin échaudage à travers plusieurs opérations. Le désherbage est ainsi recommandé dans l'intention de supprimer tous les supports vivants sur lesquels le parasite est susceptible de se fixer. Les repousses de céréales et les graminées adventices doivent être éliminées durant cette opération. Les bonnes rotations de culture sont également nécessaires contre la maladie. A ce propos, les cultures non-hôtes, comme celles de la betterave, du colza et de la pomme de terre, sont conseillées. L'inoculum disparait en cas d'absence pendant 3 ans de plantes hôtes. Aussi le décalage de la date des semis peut permettre d'éviter le champignon. Il est par ailleurs possible de combattre le piétin échaudage en engageant une lutte phytosanitaire. On recommande dans ce cas de traiter les semences avec des produits chimiques ou de faire des traitements en utilisant des fongicides anti piétin échaudage.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.