Le palmier Ă  ivoire

Article publié , mis à jour , dans Palmiers.

L'ivoire végétal est l'albumen des graines de plusieurs espèces de palmiers communément appelées palmiers à ivoire. Ces palmiers originaires de l'Amérique Centrale et du Sud sont désignés sous un nom scientifique qui est également celui du genre, Phytelephas. Ce nom dérive des mots grecs, Phyto (plante, végétale) et Elephas (éléphants, ivoire). Ces palmiers à ivoire ou éléphants végétaux appartiennent à la famille botanique des Arécacées.

Les palmiers à ivoire ont une taille qui peut atteindre 20 mètres de hauteur. La tige qui les caractérise a un diamètre oscillant entre 8 et 20 cm. Avec une longueur de 2 à 8 mètres, ils ont des feuilles pennées et dotées d'une base fibreuse. Les fleurs sont groupées en panicules tandis que les fruits de forme conique sont regroupés en infructescences globuleuses de 25 à 40 cm de diamètre. Avant la maturité, l'albumen de ces fruits est laiteux, puis, mature, il devient très dur et forme l'ivoire végétal qui est semblable à l'ivoire d'éléphant. Cet ivoire végétal est également nommé tagua ou corozo.

Espèces

Le genre Phylelephas regroupe 4 espèces qui sont :

  • Phylelephas aequatorialis est originaire de l'Equateur et peut atteindre 15 mètres de hauteur, avec un stipe de 25 Ă  30 cm de diamètre et de grandes feuilles de 8 mètres.
  • Phylelephas macrocarpa : originaire de la Bolivie, du BrĂ©sil et du PĂ©rou, ce palmier a une hauteur de 5 Ă  7 m. Le diamètre de la tige est de 30 cm et la longueur des feuilles peut atteindre 6 mètres.
  • Phylelephas tenuicaulis : provient de la Colombie, de l'Equateur et du PĂ©rou. La hauteur de ce palmier est 7 mètres. Le diamètre de la tige est un plus petit, entre 8 et 10 cm. Quant Ă  longueur des feuilles, elle est de 2 Ă  4,5 mètres
  • Phylelephas tumacana : avec la Colombie et l'Equateur comme aire gĂ©ographique d'origine, ce palmier se distingue par une hauteur de 5 mètres, un stipe de 20 cm de diamètre et des feuilles d'une longueur de 4 Ă  6 mètres.

Culture

Le palmier à ivoire croît dans les sols alluviaux, à des températures supérieures à 18 °C, des précipitations annuelles supérieures à 2500 mm, dans les zones humides et ombragées. Il apprécie également les sols souples, profonds et bien drainés avec une préférence pour les expositions ensoleillées ou mi-ombragées.

Le mode de multiplication est le semis. La germination est lente et assez imprévisible, avec une durée approximative de 4 à 9 mois, parfois au-delà. Les graines sont généralement semées dans des pots profonds pour ne pas entraver la croissance des longues racines pivotantes des plants qui apparaissent après la germination.

Entretien cultural

Contrairement aux plants adultes, les jeunes plants ont besoin d'un arrosage sporadique. Cet apport d'eau ne doit pas être excessif, pour ce faire, il faut laisser le sol séché pendant deux jours avant d'entrevoir un autre arrosage. Ces plants ont besoin d'une protection hivernale, car elle ne supporte pas le froid intense. Aussi, pour éviter tout déracinement sous l'effet des vents violents, les tiges des jeunes palmiers à ivoire doivent être soutenues par le biais d'un tuteur.

RĂ©colte

La première récolte des fruits du palmier à ivoire intervient après 15 ou 18 années. Le palmier à ivoire reste productif pendant plusieurs décennies et permet de recueillir l'ivoire végétal qui se forme après le durcissement de l'albumen. Les fruits sont généralement ramassés au sol Après avoir recueilli le fruit mûr, le mésocarpe collé à la graine est détaché afin d'exploiter l'ivoire végétal

Consommation et autres usages

Avant la maturité, les fruits contiennent un tissu nutritif, à savoir l'albumen, qui est un lait sucré de saveur agréable, particulièrement prisé par les Indiens qui utilisent également les feuilles de cet arbre pour recouvrir les huttes. Lorsque cet albumen se transforme en une substance dure et devient un ivoire végétal, il est utilisé pour la réalisation de nombreux objets d'art. Séchés, ces fruits permettent de réaliser des sculptures, des figures. Ils servent à la confection des perles, des boutons, des pièces d'échecs, des boules de billard.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.