L'hyponomeute

Article publié , mis à jour , dans Maladies des arbres, Parasites agricoles, Chenilles.

L'hyponomeute est un petit papillon hyménoptère qui se développe sur plusieurs plantes en tissant des toiles de soie. Cette façon de faire lui a valu le surnom de « fileuse ». Les toiles élaborées par l'insecte forment un nid collectif. En réalité, le papillon en lui-même est inoffensif. Ce n'est cependant pas le cas pour sa chenille qui a l'habitude d'attaquer les arbres fruitiers et les arbustes ornementaux. L'hyponomeute est aussi appelé hyponomeuta ou yponomeuta.

Il mesure environ 10 mm et fait penser à des mites fines aux ailes blanches recouvertes de points noirs. C'est pour cette raison que les anglais appellent l'hyponomeute « mite-hermine ». Derrière la tête de l'insecte, on aperçoit 2 points noirs. La chenille engendrée par (ou de laquelle est issue), ce papillon est de couleur jaune paille à son premier stade de développement et présente des points noirs sur les flancs. Lorsque son développement est achevé, cette chenille à tête noire, peut faire entre 18 et 20 mm de long. Sur le corps de celle-ci sont fixés des poils tellement fins qu'il est impossible de les voir à l'œil nu.

Comportement

C'est en automne que les femelles pondent leurs œufs. Elles choisissent pour cela les rameaux et les branches des plantes. Il n'est pas facile de les distinguer car les femelles les recouvrent d'une sécrétion collante. Après éclosion, les chenilles en sortent, se regroupent et, au fur et à mesure de leur croissance, tissent des toiles qui englobent les rameaux, les tiges et les feuilles. Ces toiles sont faites avec un fil très solide. Une fois que les chenilles finissent de dévorer le feuillage, de nouvelles toiles sont tissées et s'étendent vers d'autres rameaux. En regardant minutieusement ces toiles, on se rend compte qu'elles communiquent entre-elles et les chenilles s'y accrochent pour faire des acrobaties aériennes.

Dégâts causés

Les attaques d'hyponomeute sont souvent spectaculaires et peuvent provoquer une défoliation complète de la plante. On trouve dans les environs des feuilles des cocons, qui sont des nids au sein desquels les chenilles se développent. Les feuilles de l'arbre attaqué sont reliées entre-elles par les fils des toiles et sont rongées.

Lutte contre l'hyponomeute

Il existe plusieurs prédateurs qui s'attaquent aux chenilles de l'hyponomeute. L'un d'eux est Ageniaspis fuscicollis qui a été importé depuis les années 1980 en vue de lutter contre cet insecte. Pendant l'hiver, il est conseillé de badigeonner l'arbre menacé avec une bouillie à base d'argile ou avec du lait de chaux. L'installation de pièges à phéromones peut aussi faire l'affaire. Un bon traitement curatif est possible en pulvérisant du Bacillus Thuringiensis. Il faut savoir que plus les feuilles sont jeunes, plus le résultat est satisfaisant. Il est possible d'enlever manuellement les cocons créés par l'hyponomeute, une opération dégoutante mais généralement efficace. Une infusion de tanaisie ou de purin de fougère est aussi conseillée à titre curatif.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.