Le cossus gâte-bois

Article publié , mis à jour , dans Maladies des arbres, Culture du Prunier, Culture du Poirier, Culture du Pommier, Chenilles.

Le cossus gâte-bois ou « cossus cossus » est un insecte lépidoptère de la famille des Cossidés. Les arbres fruitiers - surtout les plus âgés où il y a un défaut de circulation de sève - sont les plus attaqués par ce ravageur. Et parmi les plus exposés, on peut citer le pommier, le cerisier, le prunier et le poirier.

Les arbres plantés aux abords des cours d'eau sont les plus exposés aux infections du cossus-gâte bois.

Adulte, l'insecte est un grand papillon de nuit mesurant entre 70 mm et 80 mm de long environ. Il a des ailes beiges avec celles antérieures parsemées de lignes transversales sombres et sinueuses. Cette coloration est un atout pour le cossus gâte-bois qui s'en sert pour passer inaperçu pendant le jour. Son corps est légèrement massif et est répandu de poils. L'insecte possède des antennes plumeuses et une trompe atrophiée. Il en sort une larve à la tête noire qui est une chenille pouvant faire jusqu'à 100 mm de long. Son corps est de couleur rouge brunâtre sur le dessus mais jaune clair au niveau des côtés. Cette chenille dégage une odeur de vinaigre.

Comportement

C'est un champignon nocturne qui apparait en colonie au début de l'été, c'est-à-dire de la fin juin à la mi-août. Les crevasses de l'écorce des arbres sont guettées par les femelles qui y pondent leurs œufs. Il faut deux semaines d'incubation avant que les jeunes chenilles sortent. Celles-ci s'orientent aussitôt sous l'écorce et entament leurs activités néfastes. Elles se servent en effet de leurs puissantes mandibules pour creuser des galeries ovales jusqu'à l'automne et en font autant en forant leurs galeries dans le bois. En se comportant ainsi, ces chenilles rejettent à l'extérieur des déchets (sciure et excréments) qu'on voit accumuler au pied de l'arbre sous forme de masses rougeâtres. Leur hibernation a lieu dans les galeries lors du deuxième hiver suivant leur apparition et elles passent au stade de nymphose lors du printemps suivant. Il faut donc comprendre que ces chenilles ont un cycle biologique qui s'étend sur deux années complètes

Dégâts causés

Sur les arbres infestés par le cossus gâte-bois, de grands trous de sortie sont visibles au niveau de leur écorce. On remarque au niveau de ces trous un écoulement de la sève de l'arbre, une sève qui dégage une forte odeur de vinaigre ou de vieux cuir. Ces ouvertures sont exploitées par d'autres insectes et d'autres pathologies qui peuvent faire plus de dégâts. Les chenilles engendrent en outre le dépérissement de l'arbre qui peut en mourir.

Lutte contre le cossus gâte-bois

Des insectes de la famille des Ichneumonidés attaquent les larves du cossus gâte-bois et peuvent être des solutions de lutte. Il est aussi bien de mettre aux abords des végétaux les plus exposés des pièges à phéromones spécifiques à cet insecte. Lorsqu'on repère les traces de ces chenilles, il faut utiliser un fil de fer et l'introduire dans les galeries, dans le but d'éliminer la ou les chenilles qui s'y trouvent. Après, du mastic doit être utilisé pour fermer les plaies. Les traitements chimiques ont montré leur limite dans la lutte contre ce ravageur et on est parfois contraint à abattre tous les arbres infestés et les brûler quand on est en face d'une attaque de grande envergure.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.