Le tamarillo

Article publié , mis à jour , dans Arbustes fruitiers, Solanacées.

Le Solanum betaceum est le nom scientifique du tamarillo, une plante du genre Solanum appartenant à la famille des Solanacées. Cette plante est originaire de la cordillère des Andes, en Amérique du sud, et sa production est développée en Équateur, en Colombie et dans plusieurs autres régions chaudes. Le tamarillo ressemble beaucoup à la tomate, ce qui lui a valu le nom de « tomate en arbre ». Il est aussi appelé « tomate arbuste » et « prune du Japon ».

Le tamarillo est un fruit rouge ou rose orangé légèrement plus gros qu'un œuf de poule. Il fait en effet entre 5 cm et 10 cm de long. Sa peau est lisse et satinée tandis que sa chair est pleine d'une multitude de petits pépins noirâtres. Il existe plusieurs variétés de tamarillo et il y en a 2 qui sont plus importantes que les autres sur le plan commercial. Il s'agit de la variété orange doré dont la chair est jaunâtre et la variété bordeaux possédant une chair orangée.

Culture du tamarillo

Le tamarillo ne peut résister à des températures négatives. C'est pourquoi sa culture est bien possible en région méditerranéenne et aussi sur la façade atlantique à condition de prévoir une protection hivernale. Il faut quoiqu'il en soit que la parcelle de culture soit frappée par un bon soleil et qu'elle ne soit pas traversée par des vents forts. Le sol choisi pour la production du tamarillo doit être bien drainé et riche. Une fertilisation doit donc se faire régulièrement.

Semis

 

En cas de crainte pour les températures négatives, il est mieux de faire la culture du tamarillo en pot. Dans ce cas, il faut disposer au fond de celui-ci une couche de drainage de 5 cm de billes d'argile. La semence peut se faire dans du terreau spécial agrumes. Le pot doit être exposé au soleil tout en évitant les endroits trop brulants car le sol pourrait vite dessécher. Il faut rentrer le pot sous serre ou sous une véranda non chauffée afin de protéger le tamarillo du gel de l'hiver. Lors d'une culture du tamarillo en intérieur, une période de repos végétatif est à prévoir pendant l'hiver.

Entretien

Il est bon de faire un apport en eau en abondance pendant l'été, surtout quand la chaleur est intense. Toutefois, il faut éviter que les arrosages se fassent au niveau du feuillage. En pot, il faut être vigilant et veiller à ce que la terre ne soit pas sèche en surface.

RĂ©colte

La récolte a lieu lorsque le tamarillo est bien mûr. On peut même se permettre d'attendre que le fruit atteigne sa totale maturité. Ainsi, on pourra profiter de la qualité gustative du tamarillo car consommé avant maturité, il n'est pas très bon et peut même être indigeste. Il est aussi possible de cueillir le fruit avant maturité et attendre qu'il soit mûr plus tard, comme on le fait souvent avec la tomate.

Consommation

Lorsque le tamarillo est mûr, sa chair devient aromatique et acidulée. En ce moment, on peut consommer le fruit cru à la cuillère, après l'avoir ouvert en deux. On y ajoute du jus de lime et du sucre afin d'avoir un goût plus appréciable. Le tamarillo permet de fabriquer du jus de fruits, de la confiture et de la gelée. C'est un ingrédient également utilisé pour faire de la sauce piquante, avec un mélange de piment.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.