Le phylloxera

Article publié , mis à jour , dans Raisin, Maladies de la vigne, Pucerons.

Le phylloxera est un insecte nuisible, originaire de l'Amérique du Nord, qui s'attaque à la vigne avec des conséquences désastreuses. La pathologie végétale résultant de l'action néfaste de cet insecte est également désignée par ce nom.

Agent pathogène

Appartenant à la famille des Phylloxeridae, Phylloxera vastatrix est un minuscule puceron qui provoque le phylloxera. Ce petit insecte suceur et piqueur de la vigne mesure environ 1 mm de long. Il se nourrit du feuillage et des racines de la vigne et s'alimente ainsi de la sève qui circule dans ces différents organes de la plante.

Symptômes

Les principaux symptômes, résultant de l'action néfaste de ce puceron, se manifestent aussi bien dans les racines ainsi qu'au niveau du feuillage.
Certains insectes vivent dans les racines, ils sont appelés "phylloxeras radicicoles". Ces derniers précipitent la mort de l'organe souterrain et du cep tout entier. Les piqûres de ces insectes forment des nodosités sur les radicelles et des tubérosités au niveau des racines principales. Cette infection du système racinaire favorise la pourriture de celui-ci et entraine la mort de la plante.

D'autres insectes vivent dans les feuilles et sont communément appelés les gallicoles. Ils se manifestent avec l'apparition des galles qui envahissent l'ensemble du limbe et limitent ainsi le potentiel photosynthétique de la feuille. Celle-ci se déforme, s'enroule et présente une surface réduite. Les piqures du phylloxera vasatrix provoque ainsi une infection qui engendre la défoliation de la feuille, le jaunissement prématuré de celle-ci avec pour conséquence une baisse du rendement et un retard au niveau de la croissance des rameaux.

Moyens de lutte contre le phylloxera

Trois principales méthodes permettent de combattre le phylloxera. La première stratégie, essentiellement culturale, consiste à noyer ou asphyxier l'insecte à travers l'immersion du vignoble ou à privilégier la culture de la vigne dans une terre sablonneuse.

La seconde tactique est une lutte chimique. Pour ce faire, des substances chimiques sont appliquées dans la terre ou dans la vigne, notamment l'injection du sulfure de carbone dans le système racinaire.

Certaines variétés, en l'occurrence les variétés américaines, sont résistantes au phylloxera. C'est pourquoi, dans le cadre de la lutte contre cette pathologie, la troisième méthode va favoriser l'utilisation des hybrides, issus des variétés américaines ou encore le greffage des variétés européennes et américaines. Les vignes américaines sont ainsi utilisées comme des porte-greffes.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.