La myrtille

Article publié , mis à jour , dans Arbustes fruitiers.

Fruit produit par le myrtillier, la myrtille est une variété d'airelle issue du genre Vaccinium, dans la famille des Éricacées. C'est un sous arbrisseau habitué des régions tempérées qu'on désigne souvent par les termes « brimbelle » et « bleuet ».

La myrtille est une petite baie globuleuse pouvant faire 1 cm de diamètre pour un poids de quelques grammes. Sa saveur est douce. Sa pulpe translucide est juteuse, parfumée et sucrée. On la reconnaît facilement par sa couleur bleu-violacé tandis que ses feuilles sont blanches, nuancées de rose et sont souvent vertes. Les variétés de myrtille se classent en 3 groupes : les variétés précoces, les variétés de mi-saison et les variétés tardives.

Culture de la myrtille

Pour une culture réussie de la myrtille, il faut utiliser un sol riche, léger, humifère, drainé et acide. Il serait mieux d'y ajouter du bois morcelé, de la tourbe et de l'engrais afin de le rendre plus propice à la culture. Cette plante est très résistante au froid et peut tenir à des températures de -30°C.

Plantation

Des trous d'une cinquantaine de centimètres de profondeur doivent être creusés pour la plantation de la myrtille. Il faut veiller à ce qu'ils soient plus grands que les souches. Une distance d'1 m est à respecter entre les trous et une autre de 2 m est à observer entre les sillons. L'arbuste doit être installé sur une butte de terre en choisissant un point de greffe fixé au-dessus de la surface du sol. Il ne reste plus qu'à boucher, tasser finement et arroser les pieds en fine pluie. Les myrtilles peuvent aussi être cultivées en bacs ou en potager.

Entretien

Un paillis de 5 cm d'épaisseur est à prévoir après la plantation afin que l'humidité du sol soit conservée. Un retrait régulier des fleurs est indispensable à la bonne croissance des plants. Il faut désherber au printemps et faire un amendement du sol en cas de besoin. Dès la seconde année de culture, les arbustes peuvent être taillés afin d'éliminer les parties abîmées. A partir de là, une taille sévère au ras du sol peut être pratiquée afin de rendre les pousses plus dynamiques. En cas de dessèchement, particulièrement en été, les arrosages doivent se faire en conséquence.

Lutte contre les ennemis

Même si les arrosages sont permis, il ne faut cependant pas en abuser car un surplus d'humidité peut entraîner le pourrissement des plants et la survenue de la rouille. L'usage de fongicide à base de boscalide permet de venir à bout de cette situation. Des insectes comme la mouche blanche sont très souvent visibles aux alentours des plants de myrtille et peuvent être combattus avec un insecticide.

Récolte et conservation

Le temps de la récolte dépend des variétés. Les très hâtives se cueillent au tout début de l'été, celles de mi-saison en plein été et les tardives à la fin de l'été. Après la récolte, on peut conserver les myrtilles pendant 2 semaines environ.

Consommation

On peut consommer la myrtille toute fraîche ou l'intégrer dans plusieurs préparations pâtissières comme les gâteaux et les tartes. Ainsi dans les régions montagneuses d'Europe, on ne se lasse pas de déguster en dessert une tarte aux myrtilles tandis qu'en Amérique, on apprécie particulièrement les muffins aux myrtilles. Le fruit permet aussi de faire des sirops, des sorbets, des confitures, des vins, des liqueurs, des eaux-de-vie et des tisanes.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.