La cerise de Cayenne

Article publié , mis à jour , dans Arbustes fruitiers, Cerises, Myrtacées, Migraine.

L'Eugenia uniflora ou cerisier de Cayenne est l'arbuste qui produit la cerise de Cayenne, un fruit de la famille des Myrtacées. Originaire de l'Amérique tropicale, cet arbuste fruitier peut pousser jusqu'à 1000 m d'altitude. La cerise de Cayenne est dénommé « Pitanga » à la Réunion et est connu aussi sous le nom de « cerise malgache », « cerise à cÎtes » ou « cerise du Brésil ».

La cerise de Cayenne est orangée, a la taille d'une cerise et est légÚrement cÎtelée. Sa saveur est douce et épicée. Et lorsque le fruit est à pleine maturité, il devient plus piquant et plus juteux. Les cerises de Cayenne décorent admirablement leur arbre lorsqu'elles y sont fixées. A propos de leur arbre, il faut savoir que c'est un arbuste qui peut atteindre 5 m de hauteur. Ses fleurs sont petites, blanches et parfumées tandis que ses feuilles sont persistantes luisantes et également odorantes.

Culture

Pour une bonne fructification du cerisier de Cayenne, il est bon d'installer la plante en plein sud afin qu'elle profite d'un maximum de soleil. Et si l'ensoleillement n'est pas au point à certaines périodes comme l'hiver, il ne faut pas hésiter à faire un éclairage hivernal avec de la lumiÚre artificielle. Il faut veiller dans tous les cas à ce que la température moyenne de culture soit de 15°C. La cerise de Cayenne a aussi des besoins en humidité atmosphérique.

Modes de culture

On peut rĂ©aliser des semis pour la culture de la cerise de Cayenne. Pour cela, il est nĂ©cessaire de prĂ©lever les graines des fruits et les tremper dans de l'eau tiĂšde. Lorsqu'elles sont bien sĂšches, on les sĂšme en godets de tourbe. Il est possible aussi de faire la culture de la cerise de Cayenne par bouturage. Dans ce cas, on doit se servir des boutures comportant 5 feuilles, retirer celles infĂ©rieures et tremper la base des tiges dans une poudre d'hormones de bouturage. Il faut ensuite planter dans des godets qui seront enfermĂ©s dans des sacs de plastique transparents et un peu perforĂ©s. Le tout doit ĂȘtre conservĂ© Ă  une tempĂ©rature de 25°C, sous une bonne lumiĂšre indirecte. Le repiquage des boutures se fera dans des pots de 8 cm quand apparaitront les nouvelles pousses. Un rempotage peut avoir lieu au cours de l'annĂ©e.

Entretien

Les plants doivent ĂȘtre arrosĂ©s avec de l'eau neutre et un peu acide, en veillant Ă  ne pas saturer le mĂ©lange. Cela Ă©vitera une humiditĂ© rĂ©siduelle que la cerise de Cayenne ne supporte pas. Pour la fertilisation du sol, il est bon de prĂ©voir de l'engrais ordinaire liquide chaque 15 jours lorsque la plante sera en pĂ©riode de croissance.

DĂ©fense culturale

En cas de drainage insuffisant, la plante peut perdre ses feuilles et commencer Ă  pourrir. Et en tant que plante calcifuge, les feuilles sont susceptibles de jaunir lorsque le mĂ©lange pour l'arrosage est calcaire. Si on constate la perte des feuilles, il faut tout faire pour augmenter l'humiditĂ©. Les araignĂ©es rouges engendrent un voile grisĂątre sous les feuilles et peuvent ĂȘtre combattues par un traitement Ă  l'acaricide. Quant aux cochenilles Ă  bouclier qui se rĂ©pandent aussi sur la plante, il faut appliquer un insecticide sous forme d'huile.

RĂ©colte

Il faut attendre que le fruit arrive à maturité avant de le récolter. Cette maturité est atteinte vers octobre-novembre.

Consommation et utilisation

Avec la cerise de Cayenne, on peut concocter des jus, de la gelĂ©e ou consommer le fruit en confiture ou en rougail. Il est aussi possible de manger la cerise de Cayenne crue. Du vin et de la liqueur peuvent ĂȘtre Ă©laborĂ©s avec ce fruit. La cerise de Cayenne a aussi des vertus thĂ©rapeutiques. On peut en effet utiliser ses jeunes feuilles, l'associer Ă  celles des feuilles de cannelle et de citronnelle et faire une dĂ©coction pour lutter contre les courbatures, les maux de tĂȘte et les grippes.

Poser une question

Vous n'ĂȘtes pas connectĂ©. Vous pouvez quand mĂȘme poster une question, elle vous sera attribuĂ©e si vous dĂ©cidez de vous connecter ultĂ©rieurement.