L'amélanche

Article publié , mis à jour , dans Arbustes fruitiers.

L'amélanche est le fruit comestible de l'amélanchier, un arbuste ou arbre rustique provenant de l'Amérique du nord et de l'Europe. On dénombre environ 26 espèces, toutes issues de la famille des Rosacées. On utilise quelques fois les termes « baies de Saskatoon » pour parler des amélanches.

Les amélanches sont en fait des piridions qui ont l'aspect de baies. On les considère comme des fruits décaloculaires, c'est-à-dire à 10 loges établies à travers de fausses cloisons. Ils peuvent être rouges ou noirs. Concernant l'amélanchier, il peut faire 3 à 5 m de large et possède des feuilles caduques et simples, pouvant être vertes  ou pourpres. Ses fleurs blanches ou roses sont étoilées et sont en grappes terminales.

Quelques variétés

  • La Ballerina : variété compacte plus volumineuse au niveau de ses inflorescences et dont la coloration en automne est du genre rougeâtre
  • L'Amelanchier lamarckii ou canadensis, l'amélanchier du canada
  • L'amelanchier lnifoli Obelisk'
  • L'amelanchier laevis ‘Snowcloud' à floraison abondante en grappes pendantes et au feuillage automnal flamboyant

Culture

Cette plante se développe admirablement sur les sols acides et non calcaires. Il serait bien qu'ils soient bien riches, frais, profonds et consistants. Dans cette culture, les terres superficielles qui ont tendance à sécher pendant l'été doivent être écartées. Pour la floraison de l'amélanche, il faudrait l'exposer à un plein soleil non brûlant. A défaut, de la mi-ombre peut faire l'affaire. Les régions où l'été est trop sec et parcourus par des vents desséchants ne conviennent pas à cette plante.

Plantation ou semis

Il est possible de cultiver  l'amélanche par plantation ou par semis. Pour la plantation, il est mieux de procéder pendant l'automne afin que la floraison ait lieu au printemps. Les jeunes sujets sont à tuteurer sans toutefois serrer les liens. Quant au semis, on le fait en pépinière. Il faut toutefois se méfier car les amélanches ont tendance à s'hybrider entre elles. La germination de cette plante est très lente et peut nécessiter 18 mois. Des boutures herbacées ou semi-ligneuses à l'étouffée sont faisables dans la culture de l'amélanche.

Entretien cultural

Pour que l'amélanchier puisse conserver son humidité pendant l'été, il est conseillé de protéger le pied de l'arbre. On peut pratiquer une taille légère sur les jeunes sujets après la floraison. Cela permettra de leur donner une belle silhouette et de bien les aérer. Pour éviter un entrelacement des tiges, il ne faut pas qu'il y ait un buissonnement trop dense.

Ennemis

Cette plante résiste bien aux maladies. Mais dans certaines régions, on craint sérieusement le feu bactérien qui parvient à détruire la plante.

Récolte et conservation

Les amélanches apparaissent vers le début de l'été. La plupart du temps, on procède à sa cueillette en restant debout. Comme le bleuet, les fruits peuvent être congelés en vue de les conserver.

Consommation

Les amélanches peuvent être consommés crus ou cuits. Fraîches, elles sont très sucrées et juteuses, avec un goût de bleuet-poire. Avec les amélanches, on peut réaliser plusieurs produits alimentaires comme du chutney, des confitures, des tartes, du smoothie et du sirop.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.