AGRONEO

La poire

Article publié , mis à jour . Par et .

Produit par le poirier, la poire, scientifiquement appelée Pyrus communis, est un fruit cultivé depuis la Préhistoire. Elle est originaire des régions tempérées d'Asie et d'Europe mais sa culture moderne se fait aujourd'hui sur tous les continents.

Variétés

Il est possible de classer les poires en 3 groupes, et ce en considérant la période de leur récolte et celle de leur commercialisation. On distingue les poires d'été, les poires d'automne et les poires d'hiver.

Les poires d'été

Dans ce groupe, on trouve des espèces récoltées de mi-juillet à septembre pour une commercialisation effective en octobre. Elles représentent environ 50% de la production annuelle du fruit. Comme exemple, on peut citer la variété William's au fruit moyen et à l'épiderme jaune et bien lisse. C'est une espèce à la chair fine fondante, juteuse, sucrée et de bon parfum. Le genre Guyot est également bien connu dans le lot des poires d'été. On le reconnait par la grosseur de son fruit, son épiderme jaune et la finesse de sa chair ivoire.

Les poires d'automne

Les variétés de cette espèce occupent 30% de la production annuelle de poires. C'est au cours de la période de mi-septembre à novembre que se fait leur récolte, avant qu'elles soient commercialisées en février-mars. La Louise-Bonne d'Avranches, acidulée et souvent de saveur légèrement âpre, la Conférence, de forme très allongée et de bonne résistance et la Packam's Triumph, peu sucrée et fragile sont des exemples de poires d'automne.

Les poires d'hiver

Dans la production annuelle de poires, ces variétés n'occupent que 20%. La Passe-Crassane est la seule espèce connue de ce groupe, avec une maturité atteinte fin octobre pour une commercialisation possible entre décembre et mars. On la reconnaît par sa grosseur, son épiderme épais de couleur jaune brun clair et sa chair bien fondante.

Modes de culture

Pour cultiver la poire, un semis peut être fait pour l'obtention de francs sur lesquels des variétés existantes sont greffées. Dans cette opération, diverses techniques sont utilisées comme la greffe en écusson, appliquée vers la fin de l'été et la greffe en couronne pendant le printemps. Les porte-greffes sont choisis selon l'état du terrain. Ainsi, le cognassier est utilisé pour les sols frais, l'aubépine pour les sols non fertiles et le poirier franc lorsqu'il s'agit d'un terrain sec et caillouteux. La culture de la poire peut en outre se faire en haute tige, en demi-tige, en palmette, en gobelet, en fuseau, en espalier et en cordon.

Conditions de culture

Il est nécessaire de mettre le fruit dans certaines conditions afin que sa culture se fasse convenablement. Le sol par exemple doit être absolument bien drainé, avec un Ph de 6 à 7. Quant à la température ambiante, il faut qu'elle soit plus chaude que celle recommandée pour les pommiers. Toutefois, il n'est pas bon que les fleurs qui s'épanouissent au printemps soient plantées sous le soleil du matin, celles-ci étant sensibles aux gelées tardives.

Récolte

Il est généralement conseillé de cueillir la poire avant sa maturité et attendre qu'elle mûrisse pendant sa conservation. La période indiquée pour cette action dépend des différentes espèces. Toujours est-il qu'il faut faire la récolte en détachant le fruit de son pédicule, une tâche facile qui s'effectue en un simple mouvement de rotation. La poire n'est de qualité que si les graines qu'elle contient présentent une couleur marron foncé.

Maladies affectant la qualité de la poire

Le résultat obtenu après la culture de la poire peut ne pas être satisfaisant à cause de plusieurs maladies. On peut citer la chlorose, une maladie physiologique qui apparaît fréquemment sur le fruit suite à une carence en fer. Le chancre européen est également impliqué dans la dégradation de la poire en particulier et plusieurs autres arbres fruitiers en général. Des ravageurs comme l'anthonome d'hiver du poirier, le tigre du poirier et le puceron cendré du poirier interviennent énormément dans la dévastation des cultures de poires.

Consommation

Ce fruit entre en compte dans la préparation de nombreux repas de poisson. On l'intègre à la salade afin qu'un léger goût d'acidité soit ressenti. La poire peut être servie sous forme de garniture, en dés sautés à la poêle ou en purée épicée pour accompagner les plats de viandes blanches ou de gibiers. Des recettes permettent de déguster de la poire rôtie aux épices sur du riz safrané. On peut se contenter de consommer la poire avec du fromage ou les sécher afin de les utiliser en dessert ou parfumer un repas.

Autres utilisations

Le bois du poirier peut servir à réaliser plusieurs choses. En effet, étant compact, très homogène et pouvant être poli, il est très recherché en ébénisterie, ainsi que pour réaliser des œuvres de sculpture et de gravure. Par ailleurs, le bois du poirier est utilisé pour le chauffage.

Conservation

Pour mieux conserver la poire achetée en grande quantité, il est recommandé de les espacer sur des clayettes ou dans des cageots en bois et les placer ensuite dans un local obscur et ventilé dont la température ambiante est comprise entre 6° C et 8°C. Le fruit peut demeurer dans un tel endroit jusqu'à 3 mois. La congélation est aussi une solution de conservation de la poire. Pour cela, elle peut être mise en sachet après avoir été épluchée et disposée en quartier. La congélation de la poire est possible pendant 12 mois.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.