La cloque du pĂȘcher

Article publiĂ© , mis Ă  jour , dans PĂȘcher.

La cloque du pĂȘcher est une maladie cryptogamique qui affecte principalement le pĂȘcher et l'amandier. Ce nom vient du fait que les feuilles infectĂ©es prĂ©sentent des boursouflures. La cloque du pĂȘcher est trĂšs rĂ©pandue et peut causer d'importants dĂ©gĂąts si rien n'est est fait pour stopper son avancĂ©e.

Agent pathogĂšne

Cette maladie est causée par un champignon ascomycÚte du nom de Taphrina deformans. Ce parasite produit des spores sur les feuilles infectées et celles-ci peuvent subsister sous les écailles des bourgeons durant toute une saison. Les spores du champignon s'infiltrent généralement dans les bourgeons foliaires pendant l'hiver, lorsque ces bourgeons sortent de leur dormance, gonflent et s'ouvrent. Il faut un minimum de 12,5 heures de pluie et une température de 16°C environ pour que l'infection se fasse.

SymptĂŽmes

Les feuilles et les jeunes pousses sont les plus attaquĂ©es par la maladie. Sur les feuilles, on remarque des boursouflures. Elles changent de couleur et prennent un aspect rouge ou vert pĂąle. On remarque aussi qu'elles se tordent, s'enroulent et deviennent Ă©paisses au fur et Ă  mesure que l'infection Ă©volue. Les rameaux terminaux rĂ©agissent Ă  l'infection en se dĂ©pĂ©rissant. Cette situation a un impact sur le dĂ©veloppement des fruits sur lesquels on aperçoit une altĂ©ration Ă  la surface. La cloque du pĂȘcher entraine Ă  la longue une fragilisation entiĂšre de l'arbre et une perte frĂ©quente de ses feuilles au printemps. Cela peut aboutir Ă  sa mort quelques annĂ©es aprĂšs.

Facteurs de risque

C'est généralement lorsque le temps est froid et humide durant la croissance des feuilles que la prolifération de l'agent pathogÚne est effective.

Moyens de lutte

Dans la lutte contre la cloque du pĂȘcher, l'accent doit ĂȘtre mis sur la prĂ©vention car les traitements curatifs ne donnent pas de bons rĂ©sultats. Il est possible de choisir des variĂ©tĂ©s de pĂȘcher rĂ©sistantes Ă  la maladie comme la variĂ©tĂ© « BĂ©nĂ©dicte ». Aussi, il faut tout faire pour Ă©viter que l'arbre soit exposĂ© Ă  la pluie durant les mois de janvier Ă  mai. Un traitement avec de la bouillie bordelaise ou de la bouillie nantaise peut permettre d'Ă©viter cette pathologie. Pour cela, l'application de ces produits doit se faire Ă  la fin de l'automne quand toutes les feuilles sont tombĂ©es, ou avant l'ouverture des bourgeons, Ă  la fin de l'hiver. Il est aussi recommandĂ© de pulvĂ©riser de la dĂ©coction d'ail pure au tout dĂ©but de la vĂ©gĂ©tation, et le traitement doit avoir lieu tous les 3 jours pendant 9 jours seulement. On peut aussi pratiquer de bons gestes de culture comme entretenir rĂ©guliĂšrement l'arbre en supprimant les fruits momifiĂ©s et les feuilles malades tombĂ©es Ă  terre.

Poser une question

Vous n'ĂȘtes pas connectĂ©. Vous pouvez quand mĂȘme poster une question, elle vous sera attribuĂ©e si vous dĂ©cidez de vous connecter ultĂ©rieurement.