La nèfle

Article publié , mis à jour , dans Arbres fruitiers, Rosacées.

Produit par le néflier commun, la nèfle est un fruit originaire d'Arménie et du Caucase. C'est depuis l'antiquité que sa consommation est attestée en Europe du sud-est.  Le néflier commun ou néflier d'Allemagne est un arbre qu'on trouve couramment dans certains jardins et faubourgs algériens. Il est aussi répandu dans le nord de la France, en Allemagne et en Belgique. Il ne faut pas confondre le néflier d'Allemagne et le néflier du Japon qui sont deux espèces différentes. La nèfle est un fruit de la famille des Rosacées. Dans le Morvan on la surnomme « cul de chien » ou « cul de singe ».

La nèfle est un fruit en forme de toupie, bien charnu et avec un aspect déprimé au niveau de son sommet. Il s'agit en réalité d'une fausse drupe, une sorte de piridion dont la chair entoure 5 noyaux. Dans ces noyaux, on trouve de l'acide cyanhydrique. Mais ceux-ci sont tellement durs et étanches qu'il n'y a pas de risque d'empoisonnement lors de la consommation de la nèfle. Il existe toutefois des espèces de nèfle sans noyaux. Le fruit est assez petit avec un diamètre allant de 3 à 5 cm.

Consommation

Même si la nèfle est comestible, il est bon de connaître le moment propice pour sa consommation. En effet, c'est un fruit qu'on ne peut manger lorsqu'il atteint sa maturité. A ce stade, il est encore trop dur et très acerbe du fait de la grande richesse en tanins du mésocarpe.  Il faut attendre son blettissement complet afin de pouvoir déguster un fruit sucré au goût légèrement vineux. Certaines personnes trouvent la nèfle pas appétissante. Mais quelque soit les considérations, ce fruit peut permettre de réaliser plusieurs aliments comme les compotes, les confitures et du ratafia.

Culture

La plante doit être exposée au soleil afin que sa culture se déroule idéalement. Il est aussi possible de la cultiver sous une ombre légère, notamment dans le midi. Le néflier croit correctement sur les sols bien drainés, mais il faut se méfier toutefois des terres trop sèches. Il lui faut suffisamment d'espace, particulièrement pour ses branches qui en ont besoin afin de mieux s'étaler.

Plantation

Il est préférable d'attendre l'automne pour la plantation du néflier pour que son enracinement se fasse avant l'hiver et pour qu'il y ait une bonne reprise au printemps. Toutefois, certains sujets achetés en conteneur peuvent être plantés au printemps en veillant à faire un arrosage abondant avant la plantation.

Entretien

Le néflier peut être taillé tout au long de sa vie et on pourra ainsi garder la taille qu'on désire. Pour que sa croissance soit meilleure, les branches malades ou mortes de l'arbre doivent être supprimées à chaque fois. Les plus fragiles sont à tailler à l'automne et celles de l'intérieur doivent être retirées à la fin de l'hiver, dans l'objectif d'équilibrer la ramure.

Ennemis

On constate très souvent la pourriture des nèfles sur leur arbre du fait de la moniliose. Aussi, le feutrage blanc pouvant apparaître sur les feuilles du néflier et les taches brunes parfois visibles sur les fruits sont engendrés par l'oïdium, des nuisibles contre lesquels des précautions doivent être prises afin que la récolte soit bonne.

Récolte

Il faut récolter les nèfles dès les premières gelées, période pendant laquelle ils deviennent blets. Très souvent,  les fruits tombent seuls. Il est préférable de vite les ramasser avant qu'ils ne servent de festin aux oiseaux.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.