AGRONEO

Combava : description, culture et consommation

Article publié , mis à jour . Par et .

De la famille des rutacées, le combava est un agrume introduit à l'île Maurice et dans l'océan indien à la fin du XVIIIe siècle par Pierre Poivre. Le nom « combava » découle des anciennes cartes maritimes sur lesquelles on trouve une île indonésienne du nom de « Sumbawa ». Ainsi, l'agrume serait originaire de cet endroit et produit par un arbre du même nom ou citrus hystrix.

L'écorce du combava a une texture grumeleuse et une couleur vert qui passe au jaune à maturité. Ce fruit est obtenu à partir de fleurs blanches. Il est plus acide que le citron et également plus petit. Il fait en effet entre 5 et 6 cm. L'arbre qui le produit est de petite taille. Il s'y fixent des feuilles assez rétrécies au centre. Les branches du combava possèdent des épines. Ce fruit a un arôme intense qui fait penser à celui de la citronnelle.

Culture du combava

Il faut planter le combava pendant le printemps, au moment où il n'y a aucun risque de gel. Le site de culture doit être bien exposé au soleil et il serait préférable que le sol soit acide, fertile et parfaitement drainé.

Préparation du sol

Un bêchage en profondeur de la terre de plantation doit être fait 6 mois avant le moment prévu pour la culture. Il faut ensuite y ajouter un substrat drainant et y enfouir du fumier décomposé.

Plantation

Pour la plantation du combava, il est préférable de choisir un arbre en conteneur et de veiller à ce que les racines ne sortent pas du pot. Son feuillage doit être bien vert et ne doit pas contenir de parasites ou laisser apparaître des tâches suspectes. L'opération de plantation peut se faire en pleine terre ou en bac. En pleine terre, il faut l'entamer lorsqu'il n'y a pas de gel. Des trous de plantation sont à creuser et doivent faire 1 m de profondeur et 1 m de largeur. Il faut ensuite y mettre un lit de gravier de 20 cm d'épaisseur. L'arbre doit être installé au centre du trou et on termine en tassant et en arrosant correctement. Entre chaque trou, une distance de 4 m est à respecter. Pour la plantation en bac, il faut que le bac choisi soit suffisamment grand. Avant l'installation de l'arbre à son centre, il est important d'y mettre un épais lit de billes d'argile. On termine comme en pleine terre en tassant bien et en arrosant.

Entretien

En pleine terre comme en bac, le combava demande beaucoup d'eau pour sa bonne croissance. Il est préférable de faire un arrosage copieux 2 fois par semaines. Cette plante est très gourmande en nutriments et il faut fertiliser le sol de la floraison jusqu'à la récolte. L'arbre doit être taillé chaque 2 à 3 ans en supprimant le bois mort et les branches qui se croisent. Un paillage est nécessaire en automne, de même qu'un binage en vue de désherber.

Lutte contre les ennemis

Le combava attire les aleurodes et les pucerons qui attaquent les jeunes pousses fragiles pendant le printemps. Il en est de même pour les cochenilles qu'on peut enlever manuellement, avec un couteau ou avec les ongles. On peut aussi faire un traitement à base de roténone ou de pyrèthre pour éloigner ses nuisibles, surtout contre les pucerons. Des maladies cryptogamiques comme le « mal secco » se signalent sur les plants de combava. On peut circonscrire le mal en aérant et en ventilant la ramure, et en coupant immédiatement toutes les branches atteintes.

Récolte

On procède à la récolte du combava lorsqu'il affiche une couleur vert foncé. Il ne faut pas attendre qu'il devienne jaune. En ce moment, le fruit aura dépassé sa maturité et sera de mauvais goût. Quant aux feuilles, on peut les récolter tout le long de la saison chaude.

Consommation et utilisation

Le fruit combava et les feuilles de l'arbre sont très utilisés dans des pays comme Madagascar, la Réunion, les Comores et en Asie du sud-est. On s'en sert pour relever le goût des plats de rougailles de tomate, de sauces de piment et on peut en faire des boissons. Il est possible de sécher le combava ou d'utiliser uniquement son zeste pour mettre son parfum dans des plats de poisson, de poulet ainsi que dans du chutney. On peut prendre un morceau de feuille de cette plante pour aromatiser du thé. Le combava est aussi prisé dans le domaine de la parfumerie.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.