AGRONEO

Se soigner avec la Prêle (Equisetum arvense)

Article publié , mis à jour . Par .

La prêle est une plante herbacée vivace. Elle a pour nom complet la prêle de champs. Elle est communément appelée, la prêle commune, l'asperella, l'asprêle, l'herbe à récurer, la queue de chat, la queue de rat, la queue de renard ou encore la queue de cheval. Cette plante scientifiquement dénommée Equisetum arvense, appartient à la famille botanique des Equisétacées. Elle croît en bordure des routes, au bord de l'eau, dans les fossés, les prés humides, les talus caillouteux, les terrains sablonneux, le long des haies et dans les hauteurs jusqu'à 2 500 mètres d'altitude. La floraison qui apparaît sous forme d'épi, s'étend du mois d'avril au mois de juin.

Le système racinaire est constitué de longs rhizomes et de racines fibreuses. La prêle possède deux sortes de tiges : les tiges fertiles et les tiges stériles. Les premières, d'une hauteur de 15 à 30 cm, de couleur brune, apparaissent au début du printemps, sans feuilles secondaires ; non ramifiées, elles portent des épis et laissent place aux secondes, les tiges stériles. Ces dernières, d'une hauteur de 20 à 60 cm, sont stériles, de couleur verte ; elles portent des feuilles en verticille et s'observent en été.

La prêle est caractérisée par une saveur amère et un goût âpre. Les parties utilisées sont les parties aériennes de la plante, elles sont récoltées en été. En vue de les conserver, les tiges coupées, sont rapidement séchées, en les disposants dans un lieu ombragé.

Propriétés de la prêle

La prêle est caractérisée par son activité anti-inflammatoire qui permet de combattre les inflammations. Par le biais de ses effets antibactériens, elle favorise la destruction des bactéries. C'est une plante diurétique qui accroît le volume urinaire. Cicatrisante, elle contribue à la cicatrisation des plaies et à la guérison des contusions. Avec ses activités astringentes, elle favorisent le resserrement et la contraction des tissus vivants, des muqueuses tendant, ainsi, à diminuer la sécrétion des glandes. Elle possède des vertus re-minéralisantes qui permettent de reconstituer l'équilibre minéral du corps. Grâce à ses vertus antioxydantes, elle permet de ralentir le vieillissement cutané.

La prêle est utilisée en cas d'infections urinaires, de cystites, de lithiases urinaires, d'arthrite rhumatoïde, d'arthrose, de tendinites, d'œdèmes. Elle permet de traiter les métrorragies, les hémoptysies et diverses pathologies de la peau (eczéma). Elle soulage les douleurs et l'œdème rhumatismaux. Son efficacité permet de traiter l'énurésie, la rétention d'eau et certains troubles menstruels. Elle favorise la guérison des plaies qui se cicatrisent mal. Aussi, la prêle est employée en vue de prévenir la perte osseuse, (notamment l'ostéoporose), d'aider à la guérison des foulures ou des fractures, d'évacuer de petits calculs rénaux.

Préparations de la prêle

En usage interne, pour une infusion, les tiges, dans une proportion de 2 g, sont infusées durant un quart d'heure dans 150 ml d'eau bouillante avant d'absorber 2 à 3 tasses par jour. Pour une décoction, il est fait usage de la prêle séchée dans une proportion de 50 g pour un litre d'eau, à raison de 2 à 3 tasses par jour.

Pour un usage externe, l'on a recours à une décoction de 10 g de la plante pour un litre d'eau, en vue d'une utilisation sous forme de compresse.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.