AGRONEO

Se soigner avec le lycopode (Lycopodium clavatum)

Article publié , mis à jour . Par .

Le lycopode est une plante herbacée vivace. Il est également appelé le lycopode en massue, le lycopode officinal, le lycopode claviforme, le soufre végétal, l’herbe aux massues ou encore la patte de loup. Il appartient à la famille botanique des Lycopodiacées. Son nom scientifique est Lycopodium clavatum. La plante croît dans les sous-bois, les lisières, les sols sablonneux, secs et acides, les clairières, les carrières, les landes sèches à humides et dans les hauteurs jusqu’à 2 500 mètres d’altitude.

Pouvant atteindre un mètre et demi de long, la tige principale est rampante et très ramifiée avec des tiges verticales qui se bifurquent. Les tiges portent des rameaux dressés de 60 à 80 cm de long et portant des épis qui renferment une poussière fine de spores globuleuses, une poudre jaune pâle à jaune soufre, très fine, très légère et mobile. Elles sont couvertes de feuilles espacées, vertes, écailleuses, molles, épaisses, imbriquées, très étroites et très courtes, de 3 à 5 mm de long et terminées par une longue soie blanchâtre.

La plante n’a pas d’odeur, elle est dépourvue de saveur, mais la poudre est caractérisée par une saveur légèrement résineuse. Le lycopode est récolté lorsqu’il atteint la maturité, en juillet et en août. Il est fait usage de la plante et de la poussière fine qui s’échappent des épis. Pour un usage ultérieur, la plante est séchée dans des endroits secs et aérés. Les sommités sporifères sont prélevées, les épis sont secoués en vue de récupérer la poudre et en tamisant les autres particules.

Propriétés médicinales du lypocode

Le lycopode possède des propriétés calmantes qui calment les irritations de la peau. Émollient, il exerce un effet apaisant sur la peau. Il développe des activités antispasmodiques qui décontractent certains muscles douloureux. De par ses vertus diurétiques, la plante contribue à l’amélioration du fonctionnement de l’appareil urinaire. C’est une plante purgative qui accélère le péristaltisme. Elle purifie l’organisme en favorisant l’élimination des toxines par le biais de ses vertus purgatives. Ses propriétés émétiques, qui provoquent des vomissements, permettent de vider l’estomac lorsqu'il y a un cas d’empoisonnement.

Le lycopode est bien indiqué en présence de cas d’intertrigo, de dermatite, d’érysipèle, d’excoriation, d’eczéma, d’ulcères et d’érythème des nourrissons. Il soulage les inflammations et les irritations de la peau, les douleurs rénales et vésicales, les démangeaisons, les problèmes de constipation, les troubles génitaux. Il s’avère bénéfique aux patients affectés par une indigestion, les gastrites, la toux, les atteintes musculaires (les myasthénies), des mictions douloureuses, les crampes de la vessie, le catarrhe de la vessie, la goutte et le rhumatisme. Il permet de traiter les calculs rénaux, les coliques néphrétiques, l’hépatite et d’atténuer la migraine.

Préparations médicinales du lypocode

Pour un usage interne, une infusion est faite avec une cuillère à café de la plante pour un quart de litre d’eau, à raison de deux tasses par jour. Pour une décoction, on utilise une cuillère à soupe de la plante pour une tasse d’eau avec un dosage de deux ou trois tasses par jour.

Pour un usage externe, la poudre de lycopode peut être utilisée pour saupoudrer les plaies ou pour une utilisation sous forme de frictions en vue de sécher les rougeurs inflammatoires ou les excoriations.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.