AGRONEO

Se soigner avec l'hépatique des fontaines (Marchantia polymorpha)

Article publié , mis à jour . Par .

L’hépatique ou hépatique des fontaines est une plante vivace. Elle est désignée sous d’autres noms usuels, le lichen étoilé, la marchantie des fontaines, la marchantie protée, l’herbe de Hallot ou encore l’herbe aux poumons. Elle appartient à la famille botanique des Marchantiacées. Elle a pour nom scientifique Marchantia polymorpha. Cette espèce d’hépatique vit dans les milieux humides et ombragés comme les troncs ou les branches des arbres, dans les milieux pierreux ou les sols proches des cours d'eau, les bords des fontaines et des puits, sur les murs souvent arrosés par la pluie et dans les zones marécageuses. Ainsi, elle pousse dans les endroits où l’eau ruisselle. Elle fleurit au cours de la période estivale.

L’hépatique des fontaines est une hépatique à thalles qui n’a ni tige, ni feuille. Elle possède des thalles (qu’on appellerait des feuilles) d’une longueur de 10 cm et d’une largeur de 2 cm qui sont des lames aplaties fixées au sol par les poils rhizoïdes (une sorte de racine). D’un vert foncé, ces lames sont couchées, divisées avec des contours plus ou moins découpés. Elles s'étendent sur le sol en lobes ramifiés et laissent transparaître des corbeilles à propagules, semblables à des parapluies, qui constituent des structures de reproduction végétative (gamétophores). L’inflorescence mâle est aplatie, l’inflorescence femelle porte un réceptacle. Les petites fleurs viennent en ombelles à l'extrémité des nervures.

La plante est caractérisée par une saveur amère et un peu âcre. Elle n’a pas d’odeur. Il est fait usage de toute la plante en phytothérapie. Elle peut être récoltée en toute saison, mais de préférence en été. Elle est séchée au soleil, puis conservée dans un endroit sec, à l’abri de l’air.

Propriétés médicinales de l'hépatique

L’hépatique possède des propriétés cholagogues qui permettent de vider la vésicule de la bile qu’elle renferme, facilitant ainsi, l'évacuation de la bile du canal cholédoque dans l'intestin. Active au niveau du foie, elle induit une augmentation de la sécrétion biliaire avec, par ailleurs, des vertus diurétique qui stimulent la fonction rénale et induisent une augmentation des urines.

C’est une plante dépurative du foie, de la vésicule biliaire et des reins, qui permet d’épurer la sphère hépatique, d’éliminer les déchets et de le rejeter sous forme d’urine. Ainsi, grâce à ses actions dépuratives, elle permet de purifier le sang de ses toxines. L’hépatique déploie également des propriétés détersives qui permettent de nettoyer les plaies et de faciliter la cicatrisation de celles-ci.

L’hépatique des fontaines est préconisée pour le traitement des affections hépatiques. Elle permet de soigner la jaunisse, l’inflammation de la vésicule biliaire, les calculs biliaires et la migraine hépatique. Elle est bien indiquée pour traiter les inflammations et les douleurs au niveau du rein, la rétention d’urine, les affections de voies urinaires. Elle est efficace contre les plaies et les tuméfactions. Elle permet de réduire les inflammations de la peau, l’enflure et la formation de pus.

Préparations médicinales de l'hépatique

Pour un usage interne, l’on a recours à une infusion faite avec une cuillère à café de la plante pour un quart de litre d’eau ; le dosage consiste à absorber une tasse après les deux repas. Pour une décoction, il faut 40 à 80 g de toute plante par litre d’eau, à raison de 3 tasses par jour.

Pour un usage externe, toute la plante est utilisée sous forme de cataplasme pour une application sur le ventre, en cas de rétention d’urine.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.