AGRONEO

Se soigner avec le muguet (Convallaria majalis)

Article publié , mis à jour . Par .

Le muguet est une plante herbacée vivace. Il porte également d'autres noms communs : le muguet de mai, le lys des vallées, la clochette des bois, le grelot, l'amourette, le gazon de Parnasse, les larmes de Sainte-Marie ou encore le lys de mai. Il fait partie de la famille botanique des Liliacées. Son nom scientifique est Convallaria majalis. Cultivée dans les jardins, la plante croît spontanément dans les bois, les zones fraîches et humides, les creux des vallées, les lieux ombragés, sur sols siliceux, argileux et sablonneux, les prés montagneux et dans les hauteurs jusqu'à 2 000 mètres d'altitude. C'est au cours des mois d'avril et de mai qu'elle fleurit.

La tige est dressée, glabre, enveloppée par des gaines membraneuses au niveau de la base et d'une hauteur de 10 à 20 cm. La plante est constituée de deux feuilles (rarement trois) elliptiques à lancéolées, entières, de 10 à 15 cm de long pour une largeur de 4 cm. D'un vert brillant et lisse, elles sont longuement pétiolées, avec des nervures parallèles convergeant vers un sommet aigu. Regroupées en grappe au sommet de la tige, les petites fleurs sont blanches, parfois de couleur rose, de 0,5 à 1 cm, avec une forme de clochette. Le fruit est une baie rouge, juteuse, luisante, sphérique de 8 à 15 mm de diamètre, contenant 2 à 6 graines de 3 à 4 mm de long et plus ou moins ovoïdes.

Les fleurs sont caractérisées par une odeur suave, pénétrante caractéristique semblable à celle du musc et par une saveur amère et nauséeuse. Les parties utilisées sont les fleurs et les feuilles. Elles sont récoltées au début de la floraison.

Propriétés médicinales du muguet

Le muguet est une plante tonicardiaque qui régularise le rythme cardiaque et accroît la contraction du muscle cardiaque. Les principes actifs du muguet sont utilisés comme diurétiques, provoquant une urination abondante, tout en améliorant le fonctionnement des reins. La plante agit sur le tractus gastro-intestinal et provoque des vomissements par le biais de ses propriétés émétiques. C'est une plante purgative qui accélère le péristaltisme. Elle possède des vertus antispasmodiques qui décontractent les muscles douloureux et permettent de prévenir les contractions musculaires involontaires.

Le muguet est préconisé pour le traitement des troubles cardiaques. Ainsi, il est bien indiqué en cas d'insuffisance cardiaque, de palpitations cardiaques, dans les lésions valvulaires, l'asystolie, l'hyposystolie, l'arythmie, les œdèmes cardiaques et dans les troubles nerveux de l'activité cardiaque. Il est efficace contre l'inflammation pulmonaire, l'angine de poitrine, la goutte. Il permet de soigner l'hydropisie, les néphrites chroniques, la maladie de Basedow (une pathologie auto-immune de la thyroïde). La plante s'avère utile contre les maux de tête, le rhumatisme, l'épilepsie, les convulsions, l'hypertension artérielle et l'apoplexie (arrêt subit plus ou moins complet de fonctions cérébrales).

Préparations médicinales du muguet

Pour une infusion, les fleurs fraîches sont utilisées dans une proportion de 10 à 20 g par litre d'eau, à raison de 2 ou 3 tasses au cours de la journée. Une décoction est, également, faite à base de 5 à 15 g de racines pour 500 ml d'eau, à raison d'une à deux tasses par jour.

Les fleurs séchées et aspirées par le nez en vue de provoquer des éternuements, sont efficaces contre les maux de tête.

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.