AGRONEO

Pourriture charbonneuse de la tomate

Article publié , mis à jour . Par et .

La pourriture charbonneuse est une pathologie végétale qui affecte la tomate sous l'effet de certaines conditions météorologiques particulièrement chaudes et sèches. Cette pathologie à souche fongique, répandue dans les pays subtropicaux et tropicaux, entraine d'importantes pertes de rendements.

L'agent pathogène

Macraphomina phaseolina est le champignon responsable de l'apparition de la pourriture charbonneuse. Les périodes de sécheresse et de forte chaleur (30 à 35 °C), associées à un déficit d'apport en eau (stress hydrique) peuvent favoriser la propagation de ce micro-organisme. Cet agent pathogène fongique et terricole peut vivre dans le sol et les cultures pendant plus de 4 ans.

Les symptômes

L'agent pathogène de la pourriture charbonneuse infecte la racine et la tige de la tomate en s'infiltrant dans la paroi cellulaire de la plante. Le système racinaire est alors marqué par des lésions de couleur brune à sombre. Au niveau de la basse de la tige, apparaissent des altérations noires qui affectent les vaisseaux et la moelle avec pour conséquence une désintégration des fibres vasculaires. Une coupe de la tige permet d'observer de petits sclérotes noirs de 0,5 mm de diamètre environ, sur ces fibres. Ces sclérotes visibles également sur la partie souterraine de la tomate, confèrent une apparence charbonneuse à l'intérieur de la tige. La pourriture charbonneuse provoque ainsi une pourriture de la tige. A un stade avancé, les feuilles basses jaunissent, la plante se flétrit et se rabougrit, puis meurt prématurément.

La lutte

Il n'existe pas de fongicide efficace pour lutter contre la pourriture charbonneuse. C'est pourquoi, il importe d'œuvrer pour réduire au minimum les risques d'apparition de cette pathologie fongique. Pour ce faire, il faut utiliser des semences exemptes d'infection ou les variétés qui résistent à cette maladie ou à la sécheresse. Au niveau des pratiques culturales, les rotations des cultures sur 3 ou 4 ans, l'espacement des plants et l'aération de la plantation constituent des mesures préventives. Par ailleurs, pour éviter le stress hydrique, les champs de tomate doivent être convenablement irrigués et paillés afin de préserver une bonne humidité sous les plants.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.