AGRONEO

Gale bactérienne de la tomate

Article publié , mis à jour . Par et .

Répandue dans les champs de tomate, la gale bactérienne est une pathologie infectieuse, particulièrement dommageable. Elle provoque d'importantes baisses de rendements. L'apparition et le développement de cette bactériose sont favorisés par des conditions climatiques, notamment une température optimale de 25 °C et une forte hygrométrie.

Agent pathogène de la gale bactérienne de la tomate

L'agent causal de la gale bactérienne est Xanthomonas campetsris. La dissémination de cette bactérie est favorisée par les semences et les plants contaminés, les irrigations par aspersion, les éclaboussures ou les projections d'eau résultant des irrigations par aspersion. Cet agent pathogène se développe lorsque certaines conditions prévalent, à savoir une fertilisation azotée excessive, des températures assez élevées et une forte humidité liée aux orages et aux pluies.

Les symptômes de la gale bactérienne de la tomate

Les symptômes de la gale bactérienne sont manifestes sur les feuilles, les tiges et les fruits. Les feuilles infectées sont marquées par de petites lésions translucides sur les folioles et au bord du limbe. Avec le temps, apparaissent des tâches circulaires et angulaires de couleur brune de 2 à 3 mm de diamètre. Elles sont entourées d'un halo jaunâtre. Sous l'effet de l'humidité ou des précipitations, ces taches deviennent brunes foncées ou noires avec des nécroses au centre. Les feuilles gravement contaminées jaunissent, puis se dessèchent et tombent prématurément.
Des lésions similaires, notamment des taches brunes, altèrent également la tige, les pétioles et les sépales des fruits. Ces lésions sont d'abord graisseuses sur les fruits, puis, apparaissent sous forme de pustules liégeuses pouvant atteindre 1 cm de diamètre. Elles sont auréolées d'un halo huileux. L'apparition de la gale bactérienne a ainsi pour conséquence la putréfaction et la pourriture de la tomate.

La lutte contre la gale bactérienne de la tomate

La lutte contre la gale bactérienne exige des mesures préventives qui freinent la propagation de la pathologie ou atténuent les risques d'infection de la plante. Celles-ci consistent à utiliser les semences désinfectées et éviter non seulement toute manipulation des plants lorsque les champs sont humides mais également tout excès d'eau sur les plantes. Pour ce faire, il convient d'espacer les plants et d'aérer les cultures en évitant par ailleurs les pratiques d'irrigation par aspersion qui sont propices au développement de cette bactériose. Il faut alors privilégier l'irrigation goutte-à-goutte. La suppression et l'élimination des plants infectés sont fortement conseillées afin d'enrayer la propagation de la gale bactérienne.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.

Questions