AGRONEO

Chancre bactérien de la tomate

Article publié , mis à jour . Par et .

Le chancre bactérien est une pathologie infectieuse courante dans les champs de tomates. Cette bactériose peut affecter les plants cultivés dans les jardins potagers en plein air ou dans les serres avec pour conséquences une destruction des tomates et une réduction du rendement.

Agent pathogène du chancre bactérien de la tomate

Clavibacter michiganensis est l'agent causal du chancre bactérien. Cette bactérie particulièrement destructrice se développe sous certaines conditions climatiques, notamment des températures très chaudes et humides. Elle se propage également par le biais des semences infectées, des opérations culturales (récolte, taille effeuillage...), des éclaboussures d'eau, etc.

Les symptômes du chancre bactérien de la tomate

Lorsque l'infection apparaît au début de la croissance végétative de la plante, celle-ci s'effondre et meurt. Les plants les plus âgés survivent certes, mais sont rabougris et sont caractérisés par plusieurs symptômes au niveau des feuilles, de la tige et des fruits.
Le feuillage infesté est marqué par un pourtour noir, des folioles flétries, brunies et desséchées. Ce flétrissement s'étend à toute la feuille et est prédominant sur les feuilles inférieures ou basales qui s'enroulent vers le bas contrairement à celles du haut qui s'enroulent vers le haut.
Le chancre bactérien entraine l'apparition de stries de couleur claire et des chancres bruns foncés à l'extérieur des tiges, parfois fissurées jusqu'aux vaisseaux. A l'intérieur de celles-ci, des cavités sont perceptibles entre la moelle et les vaisseaux endommagés qui deviennent jaunes puis bruns.
Les fruits contaminés sont tachetés. De couleur jaunâtre, ces petites taches de 3 à 6 mm de diamètre et semblables à l'œil d'un oiseau, sont entourées d'une auréole blanche.

La lutte contre le chancre bactérien de la tomate

La lutte contre le chancre bactérien de la tomate est essentiellement préventive. Elle consiste à mettre en œuvre des mesures prophylactiques qui consistent à utiliser des graines ou des semences exemptes d'infection bactérienne. Cette bactérie pathogène peut être éliminée en traitant les semences avec l'acide acétique ou l'acide chlorhydrique. Aussi, les plantules doivent être cultivées dans une pépinière non infestée pour réduire les risques de contamination. Par ailleurs, il convient de détruire toutes les plantes infectées et d'effectuer une rotation des cultures de tomates.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.