AGRONEO

Black mold rot de la tomate

Article publié , mis à jour . Par et .

La tomate exposée à l'humidité ou à divers micro-organismes nuisibles, peut être affectée par plusieurs pathologies au nombre desquelles figure le black mold rot ou la pourriture à moisissures noires. Cette pathologie à souche fongique altère la qualité de la tomate.

L'agent pathogène du black mold rot

Alternaria alternata est l'agent causal du black mold rot. Ce champignon phytopathogène appartient à la famille des Plesosporacea. Plusieurs conditions climatiques favorisent le développement de ce micro-organisme nuisible, notamment les températures élevées et l'humidité résultant des fortes rosées, des précipitations ou des irrigations par aspersion. Ces conditions fournissent un environnement idéal pour ce champignon.

Les symptômes du black mold rot

Les symptômes débutent avec de petites lésions superficielles, concaves et humides sur les fruits. Avec le temps, elles s'étendent, se développent, brunissent et deviennent noires. Lorsqu'un temps chaud et humide prévaut, une couche noire veloutée de spore apparait sur la surface des lésions qui s'entendent à l'intérieur du tissu interne du fruit. L'intérieur du fruit infecté est marqué par une nécrose noire. Une moisissure noire altère ainsi les fruits mûrs.

La lutte contre le black mold rot

Pour réduire ou enrayer les risques d'apparition du black mold rot, des mesures préventives s'imposent, notamment une bonne densité de la plantation avec un espacement convenable entre les plants et une bonne aération des champs de tomate. L'irrigation par aspersion favorisant l'humectation des plants, il faut donc abandonner cette pratique tout en privilégiant l'irrigation localisée ou l'irrigation goutte-à-goutte. Pour limiter au maximum la propagation du black mold rot, les fruits infectés doivent être détruits. Il faut, par ailleurs, éviter les meurtrissures liées à la manipulation des fruits. Aussi, des produits chimiques, en l'occurrence des fongicides, permettent de lutter efficacement contre l'agent pathogène de cette pathologie.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.