AGRONEO

Pourriture noire de la pomme de terre

Article publié , mis à jour . Par et .

Des conditions climatiques particulières peuvent affecter la pomme de terre et précipiter l'apparition d'une pathologie. Une température élevée comprise entre 20 et 25° C et l'alternance des phases d'ensoleillement et d'humidité peuvent ainsi enclencher la survenue de la pourriture noire de la pomme de terre. Il s'agit d'une pathologie végétale à souche fongique.

Les agents pathogènes de la pourriture noire de la pomme de terre

Comme toutes les pathologies fongiques, les agents pathogènes de la pourriture noire sont des champignons. Il s'agit notamment de l'Alternaria solani et l'Alternaria alternata. Ces deux champignons appartiennent au genre Aternaria et se développent lorsque prévalent une période d'humidité émanant de la rosée ou des orages et une période de chaleur, avec une température au dessus de 20 ° C et n'excédant pas 30° C.

Les symptômes de la pourriture noire

Les effets néfastes de ces deux champignons sont manifestes au niveau des tubercules et des feuilles.
Les tubercules atteints par ces agents pathogènes présentent une pourriture noire marquée par des crevasses de tailles inégales. Les champignons entrent alors dans la chair du tubercule puis durcissent et rendent secs le tissu infectés. Cette pourriture sèche et liégeuse est caractérisée par une faible profondeur. Les attaques des ces agents pathogènes sont plus importantes lors de la mise en conservation ou cours du stockage, lorsque les tubercules ne bénéficient pas d'une ventilation appropriée et d'un séchage adéquat.
Les feuilles ne sont pas épargnées par ces micro-organismes. Au niveau du feuillage apparaissent des taches concentriques brunes qui deviennent noires. Les dommages de ces champignons entrainent un dessèchement, puis une pourriture des feuilles qui tombent. La mort du feuillage a pour conséquence une baisse de la productivité.

La lutte contre la pourriture noire de la pomme de terre

Il est difficile d'éradiquer la pourriture noire de la pomme de terre. A défaut de mesures curatives, il importe de prévenir la survenue de cette pathologie en initiant des actions adéquates. La pulvérisation de plantes avec un fongicide constitue un traitement préventif. Aussi, il convient d'arroser les plants en évitant l'aspersion des feuilles. Eliminer les plants infectés permet d'empêcher toute contamination.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.