AGRONEO

Ennemis et maladies des arbres à noyaux

Article publié , mis à jour . Par .

Les arbres à noyaux sont, comme ceux à pépins, exposés aux invasions du Puceron. Comme eux aussi ils ont à redouter une espèce de Tenthrède qui cause des dégâts, dans quelques contrées de l'Allemagne, aux pruniers, aux abricotiers, et surtout aux pêchers une Pyrale qui est parfois un fléau pour le prunier et le cerisier; diverses espèces de Chenilles, Bombyx et autres. La Teigne du pêcher vit dans les feuilles enroulées et les dévore à l'intérieur.

L'Ortalide, sorte de mouche, pond dans les guignes, les bigarreaux et autres cerises douces, et sa larve s'y développe. Les fruits du cerisier sont aussi particulièrement recherchés par certains oiseaux, surtout par le Moineau. Ce dernier n'est point facile à éloigner : il se rit des épouvantails et se familiarise promptement avec les mannequins. On dit qu'il craint les objets de couleur rouge, fils tendus, lambeaux d'étoffe ou de papier, petits drapeaux flottants, etc. Quoi qu'il en soit, il est fort rusé et s'effraye difficilement, ne s'enfuyant que pour revenir bientôt. En réalité, il ne redoute guère que les armes à feu.

Le pêcher, comme aussi le poirier et quelquefois la vigne en espalier, porte souvent, collés à ses branches, des insectes dont le corps est ovoïde et brunâtre ou blanchâtre. Ce sont les Kermès, qui sucent la sève à travers l'épiderme. A cause de la carapace qui les recouvre, ils sont fort peu sensibles à l'effet des insecticides. Aussi, pour les détruire, faut-il les détacher par des brossages énergiques ou des grattages au moyen d'une spatule, puis laver l'emplacement avec des insecticides, eau de tabac concentrée, lait de chaux, etc. Une infusion de quassia amara, mélangée à une dissolution de savon noir, paraît donner de bons résultats.

Les maladies des arbres à fruits à noyau sont assez nombreuses, surtout pour le pêcher.

Gomme

Cette affection est due à des causes diverses qui nous échappent souvent. Un sol humide et les changements brusques de température paraissent la favoriser. Elle apparaît souvent aussi après des coups, blessures ou meurtrissures. Un arbre fortement atteint de gomme perd les branches attaquées et quelquefois même périt tout entier. Enlever jusqu'au vif les dépôts qu'elle forme, les laver, puis les recouvrir de cire à greffer.

Cloque

Elle apparaît exclusivement sur le pêcher, après les variations subites de température. Elle est due à un champignon microscopique, et se manifeste par le boursouflement, la crispation des feuilles. Il faut enlever celles de ces dernières qui sont atteintes, en conservant une portion du pétiole. Le mieux est de prévenir cet accident, autant qu'on le peut, par l'emploi d'auvents.

Blanc

C'est encore un champignon qui cause cette affection. Il se développe sur les feuilles, les jeunes bourgeons et même les fruits du pêcher, qu'il empêche de grossir. On s'en débarrasse en saupoudrant de fleur de soufre les parties atteintes.

Le Blanc des Racines n'épargne pas plus les arbres à noyau que les espèces à pépins.

Grise

La Grise n'est pas à proprement parler une maladie, mais un état de souffrance déterminé par la présence, sous les feuilles, d'une très grande quantité d'araignées microscopiques. Celles-ci dont la réunion donne à la feuille une apparence grisâtre, sucent la sève; et, sous cette influence, la feuille se ̃contourne et tombe.

La fleur de soufre est le remède employé : on la projette à la main ou avec un soufflet aussitôt que l'affection se déclare. On opère par un beau temps, parce que c'est la chaleur du soleil qui amène le dégagement du gaz sulfureux qui tue les parasites. Afin que la poudre adhère mieux aux feuilles, on prend quelquefois la précaution de les bassiner légèrement, en ayant soin d'en mouiller la face inférieure.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.