AGRONEO

Galle ou cécidie

Article publié , mis à jour . Par .

La galle est une excroissance tumorale qui se manifeste sur les feuilles, les fruits ou les tiges de plusieurs plantes. Il en existe plusieurs types. La galle est aussi appelée cécidie.

Agents pathogènes

Il y a plusieurs raisons qui peuvent faire apparaître la galle sur une plante. Elle peut par exemple être le fait de « nématodes à galles » du genre Meloidogyne. Ces nématodes provoquent les cas de galle survenant au niveau des racines des plantes herbacées. Des champignons parasites sont aussi en cause dans la manifestation de la galle, notamment ceux du genre Gymnosporangium. Il faut toutefois préciser que certains champignons peuvent occasionner l'apparition d'une galle qui est plutôt comestible. C'est le cas de Ustilago esculenta qui est associée à l'espèce de riz sauvage Zizania latifolia, très consommée dans des provinces chinoises. La galle peut être due à des bactéries parasites de plante comme la bactérie Agrobacterium tumefaciens, responsable du « crown-gall » ou galle du collet.

Formes et symptômes

Il existe de nombreuses formes de galles parfois spécifiques à des végétaux précis. Voici quelques unes parmi les plus répandues.

Les galles du chêne

On compte une multitude de galle se manifestant sur le chêne, particulièrement dans l'hémisphère nord et en zone tempérée. En Europe, on dénombre environ 250 variétés apparaissant sur cette plante, avec près de 200 engendrés par des champignons du genre Cynips, comme Cynips quercusfolii. Ces galles poussent sur les feuilles ou au niveau de leur aisselle. Elles sont sphériques et ressemblent à une petite pomme mesurant entre1 et 5 cm.

Le bédégar

Le bédégar est une forme de galle très répandue sur les rosiers et les églantiers. Cette galle laisse voir une touffe hirsute contenant plusieurs filaments.

La cécidomyie du hêtre

C'est un genre de galle engendré par un insecte appelé Mikiola fagi. La cécidomyie du hêtre se présente comme une petite galle pointue, à l'aspect d'un pépin, sur la feuille du hêtre.

Les galles de l'aulne

Il apparait sur la feuille de l'aulne 9 sortes de galle à divers endroits de la plante. On peut évoquer comme exemple l'ériofie des nervures ou Eriophyes inangulis, et la galle des plaques feutrées de l'Aulne ou Aceria brevitarsa. Toutes ces galles sont provoquées par des acariens.

Facteurs de risque

Les terrains favorisant la survenue des galles dépendent de chaque type de galle et des plantes atteintes. Mais en général, les sols sablonneux et pauvres en matières organiques et les terres trop lourdes exploitées en temps humide peuvent permettre le développement des galles.

Lutte contre les galles

Il est possible d'appliquer des traitements chimiques pour lutter contre les galles. On peut le faire en utilisant des engrais acidifiants comme le superphosphate ou du sulfate d'ammoniaque. L'usage des fongicides est aussi permis. Il faut toutefois savoir que ce genre de produits ne fait que freiner la progression des bactéries mais ne les éliminent pas. Dans le cadre de certaines cultures comme celle de la pomme de terre, il faut éviter de cultiver sur le sol atteint pendant quelques années.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.