Teigne du chou

Article publié , mis à jour , dans Teigne des légumes, Chenilles.

La teigne du chou ou teigne des crucifères, dénommée scientifiquement Plutella xylostella, est un lépidoptère de la famille des Plutellidae. Il s'agit d'un petit papillon nocturne qui s'attaque aux crucifères, le chou en particulier. La teigne du chou se rencontre dans toute l'Europe, en Asie et en Australie.

Cet insecte fait entre 12 et 17 mm d'envergure et possède des ailes qui, au repos, sont en forme de toit. Celles antérieures sont étroites avec une frange au bord postérieur. Elles sont de couleur marron. Quant aux ailes postérieures, elles sont grises avec également une frange.

Les chenilles de la teigne du chou sont agiles et ont tendance Ă  se laisser tomber au sol une fois qu'elles sont en contact avec quelque chose. A l'Ă©tat de chrysalide, l'insecte fait 8 mm de long. A ce stade, elle affiche une couleur jaune qui vire plus tard au vert.

Cycle de la teigne du chou

Cet insecte peut avoir entre 3 et 6 générations par an. Le vol de la femelle se fait pendant 16 jours environ et celle-ci pose ses œufs au niveau de la face inférieure des feuilles. L'évolution des œufs se fait en 4 à 8 jours. A la naissance des chenilles, elles se mettent aussitôt à se déplacer sur la face inférieure des feuilles et y pénètrent pour creuser des galeries.

Il faut attendre 3 à 4 jours pour qu'elles ressortent pour former une chrysalide sur la face inférieure des feuilles. Elles commencent à les dévorer petit-à-petit. L'insecte passe l'hiver sous sa forme de chrysalide et des papillons s'en dégagent en avril-mai. Ils ne sont cependant pas nombreux et peuvent passer inaperçus. C'est le deuxième vol, qu'on observe fin juin, qui est plus visible et dont les conséquences sont à craindre.

Nuisibilité

Les chenilles passent une bonne partie du temps à ronger les feuilles externes et se dirigent progressivement vers les plus jeunes, situées au centre. En les dévorant, elles laissent des nervures. Les chenilles finissent par réunir les feuilles avec des fils de soie et se servent de leurs excréments pour les souiller.

Lutte

Il est conseillé de faire un contrôle visuel de l'état sanitaire des plants afin de limiter les risques d'attaques précoces de la teigne du chou. Ce contrôle est aussi important pour la destruction des stades hivernants de l'insecte. En outre, une bonne rotation des cultures peut permettre de limiter les attaques de ce ravageur.

Une alternance des cultures est également recommandée afin de réduire le potentiel infectieux de la parcelle de culture. Par ailleurs, le recours au piégeage sexuel peut être une bonne solution pour identifier les dates des vols les plus intenses de la teigne du chou et neutraliser les mâles. Il est nécessaire de bien positionner les pièges pour qu'ils soient efficaces. On conseille sur ce point de tenir compte du sens du vent.

En plus du piégeage, il est bon de faire des observations au champ pour une détection rapide des premiers dégâts et ensuite prendre des dispositions. La lutte contre la teigne du chou peut être faite par des insecticides, notamment avec des produits contenant de la deltaméthrine, une substance active appartenant à la famille des pyréthrinoïdes.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.