La pourriture grise

Article publié , mis à jour , dans Maladies de plantes.

La pourriture grise est une maladie cryptogamique sévissant sur plusieurs fruits et sur certains légumes et fleurs. Appelée aussi botrytis, la pourriture grise est très redoutée des jardiniers car elle est préjudiciable à l'esthétique de la plante et peut détruire toute une récolte. Le champignon responsable de la pourriture grise est à la base de la pourriture noble, qui correspond au développement volontaire et surveillé de la maladie en vue d'obtenir des raisins plus riches en sucre, qu'on recherche particulièrement pour la fabrication de vins liquoreux.

Agent pathogène et transmission

C'est le Botrytis cinerea qui est responsable de la pourriture grise. Il s'agit d'un champignon polyphage qui a plus de 225 plantes hôtes, la plupart étant dicotylédone. Cet agent pathogène peut agir par parasitisme, c'est-à-dire qu'il colonise les végétaux sains. Il a aussi la possibilité d'attaquer par opportunisme, ce qui signifie qu'il s'en prend à des tissus déjà infectés, et aussi par saprophytisme en ce sens qu'il se signale sur des tissus déjà morts.

SymptĂ´mes

La plante affectée par la maladie flétrit au niveau des fleurs. Il s'en suit une pourriture des tiges, des racines ou des fruits. Cette pourriture est matérialisée par un feutrage caractéristique gris ou brunâtre. Les feuilles sont couvertes de taches foliaires brunes et peuvent même être détruites. Au niveau des tiges, on constate une mort du rameau.

Facteurs de risque de la pourriture grise

Le développement de la maladie est effectif en situation humide, soit en cas de périodes pluvieuses et lorsque l'ambiance est humide dans les cultures sous châssis ou sous serre. Le botrytis s'aggrave en conditions chaudes et il n'est pas rare d'aboutir à une pourriture acide qui est plus délicate. Celle-ci pousse la pourriture à ouvrir la pellicule des fruits et, sous l'influence de bactéries acétiques, transforme le sucre en vinaigre. Une végétation dense et une culture réalisée dans un milieu confiné favorisent la survenue du botrytis. C'est pourquoi il est recommandé de bien aérer les champs.

Pertes occasionnées

La pourriture grise engendre annuellement des pertes considérables dans le monde. On estime à 20% les récoltes mondiales décimées en cumulant le tort causé à toutes les cultures attaquées par la maladie. Cela équivaut à des pertes dont le coût est compris entre 10 milliards et100 milliards d'euros.

Lutte contre la pourriture grise

On peut lutter contre la pourriture grise avec des fongicides. Toutefois, il est apparu des souches résistances du champignon qui arrivent à contourner les molécules utilisées. Des résultats positifs ont été observés avec de la bouillie bordelaise appliquée en culture biologique. Pour limiter les risques d'attaque du parasite, il faut veiller à aérer suffisamment les cultures, surtout quand elles sont faites sous châssis ou en serre. Il est également conseillé de tailler les plantes pour éviter un enchevêtrement des branches et bien espacer les rangs au potager.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.