Le ver des fruits

Article publié , mis à jour , dans Parasites agricoles.

Le ver des fruits est une petite chenille qui aime se nourrir de la chair des fruits. Elle est produite par un papillon appelé carpocapse. Ce nom est également utilisé pour désigner ce ver. Il attaque principalement les arbres fruitiers, particulièrement les noix, les poires, les prunes et les châtaignes.

Le champignon carpocapse produisant le ver des fruits est également appelé Cydia pomonella. Il s'agit d'un microlépidoptère appartenant à la famille des tordeuses. Il se distingue par des ailes striées sur lesquelles on aperçoit une diversité de nuances de gris et une grande tache brune caractéristique. Concernant la chenille, elle passe par 5 étapes successives lors de la croissance du fruit et peut atteindre 20 mm de long. Elle présente une couleur d'abord blanchâtre avant de virer au rose crème. Sa tête est de couleur brun foncé.

Comportement

L'hivernation du ver se fait à l'état de larve au sein d'un cocon blanchâtre camouflé dans les anfractuosités de l'écorce. Elle se déroule aussi dans les abris du sol et également dans les locaux de stockage. Le ver se promène dans l'arbre pour rechercher les fruits. En ce moment, il est au stade baladeur qui peut durer un ou deux jours. Pendant ce stade, le ver est particulièrement vulnérable. Lorsqu'il trouve un fruit, il pénètre en celui-ci et creuse sa galerie en spirale. Il se rapproche par la suite de la zone où se trouvent les pépins et dévore patiemment dans les environs. Lorsque son développement est achevé, le ver sort du fruit et cherche un coin pour tisser son cocon. Il peut rester en diapause et attendre le printemps suivant ou passer au stade de nymphose pour entamer un nouveau cycle. Cette nouvelle génération est très dangereuse et commet de gros dégâts.

Signes d'infestation

Lorsqu'on ouvre un fruit, si celui-ci contient des vers, on constatera l'apparition de petits trous desquels semble sortir une espèce de sciure. Aussi, les fruits contenant des vers ont tendance à chuter précocement.

Lutte contre le ver du fruit

A titre préventif, il est possible d'installer des pièges à phéromones dans les arbres fruitiers afin d'attirer les papillons et limiter les fécondations. On peut aussi disposer des morceaux de carton dans les alentours du tronc des arbres et attendre que les vers y entrent, plutôt que dans les fruits. Si malgré tout les vers ont fait leur apparition dans les fruits, il faut détruire tous ceux qui sont infectés et ceux qui sont sains doivent être ensachés. Un insecticide biologique dénommé bactospéïne est applicable dans cette lutte.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.