Les pucerons

Article publié , mis à jour , dans Parasites agricoles.

Les pucerons sont des insectes hémiptères de la super-famille des Aphidoidea. On en compte 4 000 espèces dont 250 sont des ravageurs de plantes agricoles ou forestiers. Les arbres fruitiers, les conifères et les légumes ne sont pas épargnés par les attaques de pucerons. Parmi les espèces les plus connues, on peut citer le Phylloxéra qui avait fait des dégâts sur une grande partie du vignoble français au XIXe siècle.

Ce sont des petits insectes dont la taille est comprise en 1 et 4 mm. On en trouve de verts, rouges, roses, noirs, bleus, jaunes ou bleuâtres. Les pucerons ont des antennes placées entre les deux yeux. Ils disposent de pièces buccales disposées en rostre ou proboscis. On aperçoit sur leur thorax 6 pattes. Ces insectes ont des ailes transparentes et membraneuses, avec les antérieures plus grandes que les postérieures. On aperçoit une sorte de queue ou cauda à l'extrémité de l'abdomen des pucerons. Celle-ci permet de diriger l'écoulement du miellat, une substance sucrée que les pucerons font sortie à partir de l'anus. Il n'est pas rare de trouver des cornicules au niveau de l'abdomen. Il s'agit de deux structures en forme de tubes.

Comportement

Les pucerons subissent le phénomène de l'hétérométabole. Cela signifie que leur métamorphose est incomplète. Ainsi, le jeune puceron est identique à l'adulte. Celui-ci passe par 4 mues avant de grandir. La reproduction chez les pucerons peut être sexuée ou peut se faire par parthénogenèse, ce qui veut dire qu'il n'y a pas de fécondation.

Dégâts causés

Ces insectes provoquent des déformations inesthétiques chez les plantes en touchant principalement les feuilles, les pousses, les racines et les branches. On remarque aussi un dessèchement de ces parties, une chute du feuillage et des craquelures et boursouflures au niveau de l'écorce. Tout ceci affaiblit considérablement les plantes qui deviennent très vulnérables aux maladies. En éjectant du miellat, le puceron occasionne l'apparition d'un champignon noir, la fumagine.

Facteurs de risque d'apparition des pucerons

C'est du printemps à l'automne que les pucerons sont visibles en grand nombre. Ils attaquent les plantes se trouvant sur un terrain pauvre, où la fertilisation est insuffisante ou inadaptée. Les pucerons se présentent dans des cultures en colonies très importantes en l'absence de leurs prédateurs naturels comme les coccinelles et les syrphes.

Lutte

Avec du savon noir dilué à 5%, il est possible de repousser efficacement les pucerons. Ce produit alcalin a l'avantage d'agir sans endommager la plante. On peut éliminer ces nuisibles en introduisant leurs prédateurs naturels par excellence : les coccinelles. La capucine est une plante qui attire les pucerons et donc qu'on peut planter à proximité des végétaux à protéger. Par ailleurs, il est possible de limiter les attaques de pucerons lorsque les cultures sont faites dans de bonnes conditions. Il faut par exemple bien travailler le sol et le fertiliser convenablement.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.