Escargots et limaces

Article publié , mis à jour , dans Parasites agricoles.

Éléments importants de la chaine alimentaire, les escargots et les limaces nettoient et transforment les feuilles et interviennent dans le recyclage des détritus, facilitant du coup la repousse des végétaux. Ils sont également actifs dans les processus de formation de l'humus des sols. Bien qu'utiles dans le cycle de la nature, ces créatures visqueuses ne sont toujours les alliées des jardiniers, elles sont à bien des égards de redoutables ravageurs des plantes. Elles nourrissent des feuilles, des racines et génèrent ainsi des dommages dans les cultures. Quels sont ces dommages et comment peut-on lutter contre ces créatures sans utiliser les intrants chimiques ? Mais avant toute chose, comment se présentent-elles ?

L'escargot et la limace sont deux mollusques gastéropodes terrestres qui possèdent un corps mou et deux paires de tentacules disposées sur la tête, l'une permet de détecter les odeurs, l'autre porte l'organe de la vue. Les contractions musculaires du pied ventral assurent le déplacement de ces mollusques qui secrètent un mucus, un lubrifiant qui facilite la locomotion et les protège également contre les infections bactériennes, virales, etc. Pour s'alimenter, ils se servent de leur langue dentée appelée radula. Ils mangent essentiellement des végétaux, avec une préférence pour les choux, les salades, les orties, etc. Hermaphrodites, ils ont à la fois un organe male et femelle, mais, ils se reproduisent en s'accouplant.

En dehors de ces caractéristiques communes, certains traits les différencient, notamment la coquille. Celle de l'escargot est externe et calvaire avec une forme spiralée alors que la coquille de la limace est réduite et interne.

Ravages causés par les escargots et les limaces

Particulièrement nuisibles lorsque les conditions climatiques sont humides, les escargots et les limaces dévorent les jeunes plantes, les fruits, les tubercules, les racines charnues, les feuilles. Ils provoquent d'énormes dégâts dans les cultures et les jardins. Voraces et prolifiques, ils laissent des trous, des découpes sur les feuilles, dans les végétaux consommables. Ces ravageurs dévastent les salades et trouent les surfaces foliaires des plantes cultivées et n'hésitent pas à grignoter les radis. Ils rongent également les tiges et les fleurs des plantes ornementales et potagères. L'action néfaste des escargots et des limaces causent ainsi des dommages perceptibles sur les plantes cultivées et sauvages.

Moyens de lutte contre escargots et limaces

Pour lutter efficacement et de façon écologique contre les escargots et les limaces, il existe des alternatives aux produits chimiques, notamment les plantes répulsives. Elles font fuir ces mollusques qui n'apprécient guère l'odeur qu'elles dégagent. Les cultures peuvent être ainsi entourées par des oignons, des civettes, des bégonias. L'odeur de l'ail et de la moutarde repoussent ou freinent l'avancée de ces ravageurs.

Aussi, il faut privilégier la présence des ennemis naturels ou des prédateurs des escargots et des limaces. Il s'agit, entres autres, des mammifères tels que les taupes, les hérissons ainsi que des oiseaux tels que les givres. Le bulime tronqué est une autre espèce de mollusque gastéropode qui se nourrit de ces ravageurs. Tous ces animaux sont des auxiliaires qui peuvent être utilisés comme des agents de lutte biologique.

D'autres procédés permettent également de se protéger des actions nuisibles de ces créatures visqueuses. La cendre de bois, la sciure de bois et les coquilles d'œufs en miettes, déversées sur le sol et autour des cultures, gênent et rendent difficiles les déplacements des escargots et des limaces qui, par conséquent, n'osent pas les franchir pour s'attaquer aux plantes. Ces différents objets sont donc des barrières naturelles sur lesquelles ces mollusques n'aiment pas se déplacer et peuvent ainsi constituer des mesures de protections naturelles.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.