La cicadelle

Article publié , mis à jour , dans Parasites agricoles.

La cicadelle est un insecte-suceur de l'ordre des hémiptères. On en trouve plusieurs espèces prenant des dénominations selon la plante ou la famille de plantes qu'elles ont l'habitude d'attaquer ou en fonction de certaines particularités propres à chacune. Toutes les cicadelles appartiennent à la famille des Cicadellidae dans laquelle on trouve des insectes qui ne sont pas forcement des cicadelles. Plusieurs végétaux sont attaqués par les cicadelles qui se nourrissent de leur sève. Suite à leur attaque, des maladies dangereuses peuvent survenir comme c'est le cas avec la flavescence dorée, une pathologie qui se manifeste après l'infestation de la cicadelle sur la vigne.

Espèces

Il existe plusieurs types de cicadelles dont la cicadelle blanche ou Metcalfa pruinosa, qui est d'origine américaine et qui est très fréquente dans les jardins du sud-ouest de la France. La cicadelle de la pomme de terre ou Empoasca fabae, comme son nom l'indique fait des dégâts dans les cultures de pomme de terre. Cette cicadelle attaque aussi d'autres plantes dont le fraisier, le pommier et le haricot. On trouve aussi, parmi les cicadelles les plus courantes, la cicadelle de l'aster ou Macrosteles quadrilineatus dont les larves sont très actives de mi-mai à fin septembre. La cicadelle de la vigne ou Scaphoïdeus titanus et la cicadelle des grillures de la vigne, appelé aussi Empoasca vitis sont d'autres cicadelles classées dans le lot des plus fréquentes.

Dégâts causés par les cicadelles

Lorsque ces insectes attaquent une plante, celle-ci pousse mal, se fane et montre des signes évidents de faiblesse. On remarque en effet un dessèchement et une nécrose, deux situations causées par une toxine salivaire injectée par la cicadelle. Cette toxine empêche la circulation de la sève au niveau du système vasculaire. D'ailleurs, cette sève est sucée de façon ininterrompue au point où cela aboutit à un arrêt de croissance de la plante. Il n'est pas rare de constater une décoloration des feuilles et la présence de minuscules ponctuations qui se transforment ensuite en des taches plus étendues. Du miellat peut être laissé par la cicadelle sous forme de gouttelettes collantes et visqueuses de couleur noirâtre. Cette présence engendre le développement de la fumagine. Les cicadelles favorisent aussi la croissance de plusieurs sortes d'agents pathogènes comme les champignons et les virus.

Lutte contre les cicadelles

En pulvérisant du pyrèthre, du savon noir, de l'huile de neem ou des solutions à base de kaolinite, il est possible d'éliminer efficacement les cicadelles. La lutte biologique peut être engagée avec l'utilisation de prédateurs naturels de ces ravageurs. Par exemple le petit hyménoptère Neodyinus typhlocybae se nourrit de la cicadelle blanche et est utilisé en France exclusivement contre cette cicadelle depuis 1996, année de son introduction dans le pays par l'INRA d'Antibes.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.