Les chenilles défoliatrices du printemps

Article publié , mis à jour , dans Chenilles.

Les chenilles défoliatrices du printemps sont des larves de papillon qu'on rencontre fréquemment sur les arbres fruitiers et aussi sur certaines plantes aromatiques. Elles se nourrissent principalement des feuilles et peuvent créer de sérieux problèmes aux jardiniers.

Parmi ces ravageurs, on trouve plusieurs espèces dont les pyrales, les chenilles arpenteuses, les livrées, les tordeuses et les enrouleuses. Ces chenilles sont engendrées par des papillons nocturnes de la famille des Tortricidae. Parmi les plus actives, il y a les enrouleuses panachées ou Platynota flavedana, les tordeuses à bandes rouges ou Argyrotaenia velutinana et les tordeuses à bandes obliques ou Choristaneura rosaceana. Les femelles de la dernière espèce citée pondent des œufs au-dessus des feuilles qui ressemblent à de petites cochenilles placées les unes sur les autres. A l'instar des autres espèces, les individus des deux sexes sont en pleine activité pendant la nuit.

Comportement

C'est généralement pendant le stade de débourrement avancé jusqu'à la mi-juin que l'activité des chenilles défoliatrices du printemps est dense. Pour quitter un endroit et joindre un autre, certaines espèces s'accrochent à des fils de soie et, sous l'effet de la première brise, parviennent à se déplacer.

Dégâts causés

Ces insectes dévorent les feuilles des arbres et causent des dégâts qui peuvent être inquiétant chez certaines espèces végétales. Les chenilles défoliatrices du printemps se nourrissent aussi des fleurs et des fruits lorsque ceux commencent à se former. Au début de la saison, on aperçoit de grandes cicatrices et des échancrures liégeuses sur le fruit à la suite de l'activité alimentaire de ces chenilles. Il s'en suit une chute prématurée.

Lutte contre les chenilles défoliatrices du printemps

Il est difficile de prévenir l'arrivée des chenilles défoliatrices. Toutefois, on peut tenter de rechercher toutes leurs larves très tôt et ensuite couper et brûler tous les nids trouvés. Lorsqu'une parcelle de culture est envahie par ces ravageurs, il existe des traitements chimiques pour les combattre. Mais ces produits sont généralement destinés à une utilisation à grande échelle. On peut également éliminer les chenilles défoliatrices du printemps en se servant d'autres insectes qui les apprécient énormément. C'est le cas des araignées, des guêpes et les mouches. Certains oiseaux se nourrissent aussi de ces chenilles.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.