L'otiorhynque

Article publié , mis à jour , dans Charançons, Chenilles.

L'otiorhynque est un charançon originaire d'Europe mais très répandu en Amérique du Nord. C'est un ravageur des plantes de jardin aimant particulièrement plusieurs genres de plantes comme Hosta, Camellia et Vitis. Les dommages sont particulièrement graves sur les buissons et les arbres sempervirents.

Sur le plan scientifique, l'otiorhynque est appelé Otiorhynchus sulcatus. C'est un coléoptère noir brillant qui ne fait pas plus d'1 cm de long. Sa couleur tire parfois sur le brun foncé ou ferrugineux. Ses antennes sont en forme de massue et sont courbées à angle droit. L'insecte possède des élytres soudés, ce qui l'empêche de voler. Les larves qu'il produit passent leur temps à la surface du sol et se servent des racines des plantes pour se nourrir.

Comportement

Pendant les nuits du printemps et d'automne, il passe son temps à dévorer les feuilles et se cache dans les fentes des murs et d'autres endroits pendant la journée. La ponte des œufs se fait dans le sol de juin à juillet, à proximité des plantes nourricières. Une femelle peut déposer près de 500 œufs. Ces œufs sont blancs puis bruns, petits et ronds. Il faut attendre entre 8 et 20 jours pour l'éclosion et la sortie des larves. Celles-ci se mettent aussitôt à dévorer les racines et le collet des plantes en attendant que le printemps suivant arrive pour qu'elles poursuivent leur cycle.

Ravages

L'insecte adulte perfore la périphérie des feuilles et leur donne un aspect crénelé. Mais ce sont les chenilles, extrêmement voraces, qui font plus de dégâts. En effet, elles peuvent détruire complètement le système racinaire des arbustes pendant l'hiver. Suite à leur activité, les plantes infestées connaissent une croissance lente, peuvent se faner soudainement et même mourir.

Facteurs de risque d'attaque

Les plantes cultivées en pot et celles en serre chauffée sont les plus exposées à l'otiorhynque. Il faut savoir qu'une seule larve est capable de détruire entièrement une azalée en pot. L'insecte a aussi tendance à s'attaquer à des plantes qui ont une croissance très lente.

Traitements

Une lutte contre l'insecte adulte est très difficile compte tenu de la longueur de sa période d'activité. Les efforts doivent donc être concentrés sur l'élimination des larves et il n'y a pas mal de solutions pour cela. Il est par exemple possible d'engager une lutte biologique en introduisant le nématode Heterorhabditis bacteriophora ou le champignon Beauveria bassiana qui éliminent efficacement ces larves. Toutefois, concernant le nématode évoqué, il faut savoir qu'il n'est pas très actif lorsque la température est en-dessous de 14°C et lorsque le sol est lourd ou trop sec.

Par ailleurs, ces chenilles peuvent être anéanties si un arrosage de la terre est fait avec une solution à base d'infusion de tanaisie. Il est possible aussi d'appliquer un traitement chimique avec des insecticides. Il est cependant recommandé de privilégier les insecticides liquides et de faire le traitement au mois d'août. Avec une lampe de poche à la main, on peut inspecter minutieusement les cultures la nuit afin de détecter puis d'éliminer les larves.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.