Les aleurodes

Article publié , mis à jour , dans Parasites agricoles.

Les aleurodes sont de minuscules insectes très polyphages qui peuvent attaquer plusieurs espèces végétales, qu'elles soient cultivées ou pas. On les rencontre en plein champ dans les régions chaudes et dans les cultures en serres dans les zones plus froides. Les aleurodes se signalent très souvent dans les cultures de presque toutes les cucurbitacées ainsi que celles des fuchsias. Ces insectes provoquent d'importants dommages aux plantes et sont capables de leur transmettre des maladies virales.

Egalement appelés mouches blanches, les aleurodes constituent une super-famille d'insectes de la classe des hémiptères. Il en existe plusieurs espèces et on peut citer parmi les plus répandus l'aleurode des serres ou Trialeurode vaporarium, l'aleurode du tabac ou Benisia tabaci et l'aleurode du chou ou Aleyrodes proletella. Les aleurodes adultes font à peine plus de 3 mm et ont des ailes blanches. Les œufs qu'ils engendrent sont presqu'indétectables à l'œil nu car mesurant 0,2 mm.

Comportement

Les aleurodes se comportent somme les pucerons. Ils sont en effet des insectes piqueurs-suceurs, se nourrissant de la sève des plantes. Les aleurodes passent leur temps dans la face inférieure des feuilles et sont prompts à s'envoler dès qu'on les dérange. Ils créent ainsi un fin nuage en vol, ce qui fait qu'il n'est pas difficile de les repérer. Les œufs sont incubés entre 6 et 20 jours et les principaux stades de la vie larvaire s'étendent entre 18 et 70 jours. La durée de vie des aleurodes adultes est comprise entre 20 et 30 jours. La multiplication de ces insectes peut être très rapide si les températures sont favorables. Ainsi, chaque femelle peut pondre jusqu'à 600 œufs.

Effets néfastes

En suçant la sève, les aleurodes affaiblissent les plantes. Et lorsque l'infestation est massive, cela peut aboutir à un dépérissement de toute la plante. Les larves des aleurodes produisent du miellat et de la cire qui favorisent le développement des champignons en s'accumulant sous les feuilles. Les aleurodes sont de véritables vecteurs d'une multitude de virus phytopathogènes dont les plus courants sont du genre Crinivirus, Carlavirus et Begomovirus.

Lutte contre les aleurodes

Des qu'on constate une infestation, il faut rapidement isoler la plante en question afin d'éviter une contamination. Un traitement doit ensuite être appliqué le plus vite possible. Il existe ainsi des insecticides conventionnels qui ne sont efficaces que sur les adultes. Mais si on veut éliminer aussi les larves, l'utilisation d'un insecticide systémique s'impose. Une lutte biologique est efficace et peut être menée si les plantes sont cultivées sous serre. Il est possible de la faire en utilisant des prédateurs naturels comme la micro-guêpe Encarsia formosa et la petite punaise Macrolophus caliginosus.

Les aleurodes peuvent être capturés grâce à des pièges à carton jaune collants qui les attirent. Les insectes s'y collent au moindre contact. Mais pour que ce piège soit efficace, il faut le faire en début d'infestation. Toutefois, il est préférable d'abandonner l'idée si on a la certitude que les aleurodes sont présents en très grand nombre. Il faut alors se contenter des méthodes d'élimination directe.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.