Le mildiou

Article publié , mis à jour , dans Maladies de plantes.

Le mildiou est une maladie cryptogamique très dangereuse qui prend des proportions épidémiques dans des cultures de haute importance économique comme la pomme de terre, la tomate et la vigne. La pathologie a même causé une grande famine de 1845 à 1849 en Irlande, en détruisant des cultures entières de pomme de terre. Le terme mildiou vient de « mildew », un mot anglais qui signifie moisissure.

Agents pathogènes

Toutes les formes de mildiou sont engendrées par des parasites du genre des oomycètes. Ces agents pathogènes sont nombreux et s'identifient en fonction de l'espèce végétale affectée. Par exemple le Plasmopara viticola est l'agent responsable du mildiou de la vigne, le Phytophtora infestans attaque la pomme de terre et le Phytophtora cactorum est à la base des cas de mildiou de la fraise. Ces oomycètes sont des organismes aquatiques non photosynthétiques, avec des caractères semblables à ceux des champignons. C'est donc à juste titre si on les considère généralement comme des champignons. Ces agents pathogènes du mildiou se disséminent par sporulation.

SymptĂ´mes

Lorsque la maladie se signale sur une plante, on constate en général l'apparition de taches brunes sur les feuilles. Les taches viennent petit-à-petit sur une ou deux feuilles avant de se répandre sur tout le feuillage. Des moisissures blanches et cotonneuses peuvent être présentes sur les feuilles atteintes par la maladie. Dans la plupart des cas de mildiou, il s'en suit un flétrissement d'abord de la feuille et ensuite de toute la plante. Si l'espèce végétale affectée produit un tubercule, on y apercevra de la pourriture et une forte odeur désagréable. Il faut savoir que ces symptômes dépendent de la nature de chaque plante. Ainsi, des signes d'affection peuvent être observés chez certaines plantes et peuvent ne pas être forcement visibles chez d'autres.

Facteurs de risque

Le développement de cette maladie est favorisé par des conditions chaudes et humides. La propagation de la maladie est plus rapide lorsqu'il y a des averses. On constate aussi la survenue du mildiou dans des cultures où le feuillage est dense, ce qui ne permet pas une bonne circulation de l'air et empêche une exposition adéquate à la lumière.

Lutte

Des mesures préventives existent pour limiter la survenue du mildiou. Il faut par exemple éviter l'humidité excessive et opter pour les rotations de culture. Les débris de culture doivent être supprimés. Lorsqu'une plante est atteinte, toutes les parties présentant des symptômes sont à détruire. Une application de purin de prêle est la bienvenue et est possible aussi bien à titre préventif que curatif. Avec des fongicides comme la bouillie bordelaise ou de la bouillie bourguignonne, l'élimination du mildiou peut se faire efficacement. Il y a toutefois des souches de la maladie qui montrent de la résistance aux traitements, tout comme il existe des variétés de plantes qui sont insensibles à celle-ci.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.