La rouille du framboisier

Article publié , mis à jour , dans Maladies du framboisier, Framboisier, Rouille.

Facilement reconnaissable, la rouille du framboisier est une pathologie végétale à souche fongique. Elle génère de nombreux dégâts en affectant la fonction photosynthétique et la qualité esthétique des feuilles. Cette pathologie ne menace pas la survie du framboisier, mais, elle est l'origine d'un retard de croissance et d'une perte considérable de rendement.

Agent pathogène

Le framboisier peut être la plante hôte et le support de multiplication d'un champignon, dénommé Phragmidium rubi-idaei, qui provoque la rouille spécifique à cette plante. Cet agent phytopathogène se développe lors des périodes pluvieuses ou des temps humides. Ce micro-organisme nuisible hiverne dans les débris végétaux (feuilles, tiges) et se propage par voie aérienne ou par le biais des outils agricoles infestés ou la contamination d'un plant sain par un framboisier infesté.

SymptĂ´mes

Des taches jaunes virant à l'orange, puis au brun sur les feuilles sont, entres autres, les symptômes manifestes de la rouille du framboisier. Ces taches apparaissent sous forme d'auréoles sur la face supérieure de la feuille contrairement à la face inférieure qui est parsemée de pustules poudreuses. En plus des zones nécrotiques et des colorations anormales, les feuilles infestées tombent prématurément. La gravité de l'infection peut entrainer la chute de toutes les feuilles du framboisier. L'attaque des tiges se manifestent par des lésions chancreuses qui ont pour conséquences la fissure ou le dessèchement de ces organes végétaux.

Tous ces symptômes freinent la croissance de la plante qui s'affaiblit et produit moins de fleurs et de fruits. Le framboisier est ainsi marqué par une sénescence précoce sous l'action néfaste de la rouille.

Lutte

Pour éviter la propagation de la rouille du framboisier, les feuilles infectées doivent être coupées et brûlées. Aussi, il faut désinfecter les outils agricoles infectés, puis déterrer et détruire les plants contaminés pour empêcher la contamination de tous les framboisiers. La lutte préventive exige l'utilisation des variétés résistantes, la mise en terre des plants dans un sol bien drainé et un espacement convenable qui favorise une bonne aération des plants. Il existe également un traitement préventif et biologique à base de purin de consoude qui permet de combattre cette pathologie en stimulant l'activité de la plante et en renforçant, par ailleurs, les défenses du framboisier.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.