La jaunisse de l'aster

Article publié , mis à jour , dans Maladies de plantes, Parasites agricoles.

La jaunisse de l'aster est une maladie chronique et systémique engendrée par un micro-organisme dénommé phytoplasme. Cette pathologie est très fréquente en Amérique, en Asie et en Europe. On la rencontre aussi dans les régions où la température de l'air va au-delà des 32°C. Elle affecte près de 300 espèces végétales issues de 38 familles de plantes dicotylédones. Mais la plupart des cas est enregistrée dans la famille des Astéracées. La jaunisse de l'aster fait d'importants dégâts dans les cultures de carotte.

Agent responsable

Cette pathologie est engendrée par un phytoplasme qui, en réalité, est un autre genre de bactérie. En effet contrairement aux bactéries classiques, les phytoplasmes sont sans paroi et sont pléïomorphes, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas de forme spécifique. Ces micro-organismes sont de la classe des Mollicutes et sont le plus souvent transmis par des insectes vecteurs. Concernant la jaunisse de l'aster, le phytoplasme responsable a pour principal vecteur une cicadelle appelée Macrosteles quadrilineatus. Il s'agit d'un insecte-suceur de l'ordre des hémiptères qui se nourrit du phloème des plantes. Le phytoplasme de la jaunisse de l'aster est désigné par l'acronyme AYP (aster yellows phytoplasma).

SymptĂ´mes

Lorsqu'une plante est atteinte par la jaunisse de l'aster, on s'en rend compte par une diversité de symptômes. Tout dépend de l'époque de l'infection, de la souche du phytoplasme, de l'espèce de la plante infectée, de l'âge et taille de celle-ci ainsi que de la température au moment de l'infection. Il peut arriver de confondre ces symptômes aux dégâts engendrés par un usage excessif d'herbicides. En général, on observe un jaunissement des nervures des feuilles et un aspect chlorotique de celles-ci, une virescence, c'est-à-dire un verdissement des fleurs, une phyllodie qui signifie un développement des pétales floraux en forme de feuilles, un rougissement du feuillage, une déformation de la plante, un rabougrissement et une diminution du système racinaire.

Lorsque la carotte est atteinte par la jaunisse de l'aster, on aperçoit le développement de pousses adventices qui ont un sommet à l'aspect de « balai de sorcière ». Les jeunes feuilles se distinguent par leur petite taille et les pétioles des feuilles âgées ont tendance à se tordre et se casser. La maladie prédispose les racines de la carotte à la pourriture molle ou leur donne un goût désagréable. Il faut savoir que malgré tous ces signes, la jaunisse de l'aster tue rarement les plantes.

Lutte

Aucune méthode curative n'existe pour les jardiniers individuels dans le traitement de la jaunisse de l'aster. La seule chose à faire est de supprimer immédiatement toutes les parties infectées dans le but de stopper la propagation de la maladie. Néanmoins dans les milieux agricoles et dans le cas spécifique de la carotte, on fait usage d'insecticides chimiques pour lutter contre les populations de cicadelles.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.