La fusariose

Article publié , mis à jour , dans Maladies de plantes.

La fusariose est une maladie dont les symptômes sont couramment visibles sur une multitude de végétaux. Elle est causée par une diversité de champignons décomposeurs dont la majorité est du genre fusarium. Cette pathologie entraine, après quelques années, la mort de la plante qui en est atteinte.

Agents pathogènes

On trouve de nombreux champignons en cause dans la manifestation de la fusariose. Parmi les plus courants il y a Fusarium oxysporum, Fusarium narcissi et Monographella nivalis. Ces champignons ont la possibilité de persister dans le sol et les débris des végétaux durant de nombreuses années. Leurs périthèces deviennent matures sur les résidus de culture de l'année antérieure, surtout si cette culture était contaminée. Cette maturation se fait convenablement lorsque le temps est chaud et que l'humidité est forte. Les spores sont disséminées grâce au vent et il faut 3 à 5 jours à peu près pour leur incubation.

Formes

La fusariose affecte plusieurs plantes et prend ainsi des formes différentes. A ce sujet, il faut savoir que les céréales sont très exposées à cette maladie. Il existe par exemple la fusariose du blé ou Microduchium nivale qui fait des dommages au niveau des tiges, des feuilles et des épis de cette plante. Le maïs souffre aussi de la fusariose et les dommages causés sur cette céréale sont non négligeables. On parle aussi de fusariose des racines et du collet de la tomate, une maladie qui se manifeste par une altération du système racinaire de la plante. En Afrique, de nombreux cas de fusariose du palmier à huile sont fréquents et ils entrainent jusqu'à 50% de perte de production. Les pourritures sèches qu'on a coutume de voir sur la pomme de terre sont aussi très souvent dues à la fusariose.

SymptĂ´mes

Les symptômes de cette maladie varient d'une plante à une autre. Mais généralement chez les céréales, les grains atteints ont un aspect rugueux et galeux et prennent une couleur brun clair, blanc-gris ou rose. Les feuilles laissent voir des taches blanches et claires au centre. Elles sont humides et produisent une abondante sporulation. On constate sur l'épi un dessèchement prématuré des épillets et la formation d'un mucilage rosé à la base.

Facteurs de risque

Les sols trop lourds, humides et mal aérés favorisent la survenue de la fusariose. Aussi, une fertilisation abusive à l'azote et une température comprise entre 0°C et 15°C sont des situations propices au développement des agents pathogènes de la fusariose.

Lutte contre la fusariose

Par des mesures préventives, il est possible de limiter les attaques de fusariose. Une rotation de culture de 5 ans au moins est ainsi recommandée et les arrosages et irrigation durant la floraison sont à éviter. Il est aussi bon d'utiliser des outils de semis bien désinfectés et faire la récolte pendant la période la plus sèche possible. Au cas où la culture est déjà contaminée, il est nécessaire de bien gérer les résidus par un broyage fin et un enfouissement partiel. L'usage des fongicides du genre triazole permettent de limiter les attaques des agents pathogènes.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.