L'entomosporiose

Article publié , mis à jour , dans Maladies de plantes, Poire.

L'entomosporiose est une maladie cryptogamique qui atteint particulièrement le cognassier et le poirier. Elle se manifeste aussi sur d'autres espèces végétales comme le photinia, le néflier et l'aubépine.

Agent pathogène

La maladie est engendrée par Entomosporium maculatum, un champignon qui se développe en période humide, notamment pendant les printemps pluvieux. Son activité est ralentie en temps de sécheresse. C'est un parasite qui ne craint pas le froid hivernal et qui peut rester sur le tronc, les rameaux et les feuilles mortes. La libération de ses spores se fait au printemps. Celles-ci sont ensuite transportées par les éclaboussures d'eau et le vent pour la contamination des jeunes feuilles et des fruits en formation.

SymptĂ´mes

On les détecte aisément sur les plantes affectées. La maladie engendre sur les feuilles de petites taches nécrotiques généralement rondes. Elles sont à l'origine de couleur rougeâtre et deviennent ensuite brunes. On y aperçoit la présence de croûte plus ou moins craquelée. Les feuilles sont atteintes de jaunissement et tombent. Les mêmes taches sont visibles sur les fruits qui ont tendance à se déformer et à se crevasser. Leur chair reste dure.

Conséquences de l'entomosporiose sur les cultures

Dans la plupart des cas, cette pathologie ne détruit pas l'arbre affecté. Mais elle a une influence très négative sur le développement de celui-ci. Les arbres fruitiers attaqués ne produisent pas suffisamment de fruits et le peu obtenu est souvent impropre à la consommation. Il est courant de voir les fruits tout momifiés. Concernant les arbustes d'ornement comme le photinia, la maladie provoque des dégâts d'ordre esthétique.

Moyen de lutte

Toutes les feuilles tombées et les branches sèches fixées sur l'arbre sont des réservoirs pour l'agent pathogène. Il faut donc ramasser ces feuilles, couper ces branches et les brûler. Les plantes affectées par l'entomosporiose peuvent être traitées avec de la bouillie bordelaise. En cas d'attaque importante, l'usage d'un fongicide de synthèse est recommandé. A ce niveau, deux produits sont conseillés à savoir le mancozèbe et le myclobutanil.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.